Hybrid Knight

Forum hybride/maître NC-16
 

Partagez | 
 

 Alec Di Luce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Alec Di Luce   Jeu 8 Oct - 16:18



Alessandro Di Luce


Prénom(s): Alessandro Carmine (dit Alec)
Nom: Di Luce
Âge: 21 ans
Sexe:
Orientation sexuelle: Hétérosexuel
Groupe: Queen Humain
Royaume: Jiyuu
Rang: Aristocrate
Métier: Marionnettiste
Pouvoir: Lumière - Il est capable de condenser la lumière environnante dans ses mains et de créer des petites formes avec.
Tel un véritable marionnettiste, il peut difficilement en créer plus de quelques petites créatures de lumières, leur donnant une forme reconnaissable et pouvant les faire se mouvoir à sa guise. Bien entendu, il se sert de ça dans son théâtre de marionnettes, à la place de celles-ci. Ponctuellement, il est capable de créer une créature de lumière de grande taille, jusqu’à la taille humain. Les traits seront difficilement reconnaissables, il a besoin de plus d’entrainement, et d’un endroit bien lumineux. De plus, c’est une entreprise difficile et il ne peut pas la maintenir plus de quelques secondes.
En dehors de créer des formes avec la lumière qu’il aura récolté, il peut également seulement la condenser pour aveugler les gens, en cas de besoin. Pas qu’il aime faire ça cependant, mais quand on est en danger ça peut bien aider.
S’il utilise trop son pouvoir, sa vision se trouble et il peut même finir temporairement aveugle. Qui sait ce qui risque d’arriver s’il se pousse à bout…


Caractère
Une générosité sans limite. Voici ce qui définit principalement Alec, et c’est également pour ça qu’on le reconnait souvent. Il n’hésite pas à donner ce qu’il possède à ceux qui en ont besoin, et ça passe principalement par sa fortune mais pas que.
À ses yeux, il n’y a pas d’intérêt d’avoir plus d’argent que ce qui est nécessaire pour pouvoir vivre dignement et éventuellement avoir un petit bas de laine pour se prémunir d’un événement indésirable, mais rien de plus. Dans ce cas, pourquoi ne pas donner le surplus à ceux qui en ont vraiment besoin ?
Et cela ne vaut pas que pour l’argent, mais pour tout. Il ne garde que le minimum et n’hésite pas à donner ce qu’il a en trop. Il est avide d’aider et le fait dès qu’il le peut, quitte à faire preuve d’abnégation pour le confort d’autrui.

De même, il est toujours là pour écouter les problèmes des gens, qu’il les connait ou que ce soit de parfaits inconnus. Prêter une oreille attentive permet souvent de soulever un poids des épaules de quelqu’un, que cette écoute soit suivie de conseils ou non. Les conseils, d’ailleurs, même s’il essaye d’en donner, il ne saurait le faire à toutes les occasions.
Sa patience est louable et, que ce soit dans l’écoute ou dans les actions, il ne brusquera jamais les choses. « Tout vient à point à qui sait l’attendre. » C’est l’un de ses dictons favoris et il l’applique au pied de la lettre.
De plus, il sait que toute personne est différente, pas forcément de par la race, mais aussi au sein d’une même race. Tout le monde pense, agit, vit, aime différemment. Il en est totalement conscient l’accepte, même s’il peut lui arriver de ne pas comprendre pourquoi ces gens pensent, vivent, agissent ainsi.
Son ouverture d’esprit rend ainsi difficile de se disputer avec lui, et quand on en a après lui, il fait toujours en sorte d’apaiser les choses avec diplomatie. Il n’aime pas les disputes, ne considère pas qu’elles sont nécessaire et du coup tente de les éviter à tout prix.

De son caractère, ou pourra retenir surtout que c’est quelqu’un de gentil, voire bienveillant, avec qui vous pourrez discuter tranquillement même des sujets les plus délicats et vous amuser.
Vous amuser, bien oui ! Il aime utiliser son pouvoir pour amuser les gens de façon diverses et variées, enfants comme adultes. L’utilisation d’un tel pouvoir est tellement insolite qu’elle ne manque pas de surprendre et d’émerveiller grâce aux différentes choses qu’il a appris à faire avec.
Aussi, il aime lire, et retient généralement les histoires pour les raconter aux autres, telles quelles ou modifiées, dans son petit théâtre de marionnettes de lumières. Il n’hésite pas non plus à inventer ses propres histoires.



Physique
Saurez-vous passer à côté de lui sans le remarquer ? J’en doute fort. N’importe qui se retournerait sur son passage. Que ce soit son physique naturel, sa façon de s’habiller ou sa façon de se tenir, il ne passe pas inaperçu et il serait difficile de faire un classement de ce qui choque le plus chez lui.
Naturellement rouges, ses cheveux lui ont valu son second prénom : Carmine. Il les porte courts, descendant jusqu’à son menton rabattus sur la droite de son visage.
Ses sourcils sur son visage clair sont semblables à deux aiguilles d’une couleur grenadine qui accentuent ses émotions.
Les émotions en questions sont souvent transmises par ses yeux. Ils sont fins avec de petites pupilles dorées et généralement bordés d’un coup de crayon rouge.
Sous son œil gauche, on peut admirer une tâche de naissance. Celle-ci est en forme de papillon et il en relève souvent la couleur avec du crayon rouge.
Dans son dos, on peut retrouver des cicatrices qui s’étirent du bas de ses épaules jusqu’au creux de ses reins. Elles sont le souvenir douloureux d’un épisode de générosité qui s’est mal terminé.
Il cache toujours ces cicatrices derrière des vêtements blancs et noirs, généralement accompagné de touches rouges.
A ses vêtements il se permet souvent d’ajouter une écharpe de fourrure ou de plumes pour se donner une apparence un peu plus particulière.
Celle-ci est renforcée par sa démarche et sa façon de se tenir. Se tenant toujours bien droit, il donne l’impression d’être toujours sûr de lui, ce qu’il est en effet, confiant dans l’oracle et ses décisions.



Histoire
Êtes-vous au courant ? Les Di Luce ont enfin un enfant, un fils ! Ils n’ont plus à se soucier de produire un héritier pouvant faire perdurer la lignée !
Alessandro était ainsi l’ainé qui naquit de l’union du chef de la famille Di Luce et de la fille d’une autre famille d’aristocrates hybrides équins. Cet enfant représentait l’espoir de la famille, le seul héritier, le seul à même de pouvoir reprendre le nom de la famille.
Il était nait avec les cheveux rouges, héritage du côté maternel de sa famille. Ceci lui a valu son second prénom, Carmine.

Pour qu’il puisse convenablement porter le nom de la famille Di Luce, on ajouta un enseignement secondaire à l’enseignement obligatoire d’Alessandro.
Les tuteurs particuliers engagés par les Di Luce lui enseignèrent ce qui fait un gentleman digne de ce nom. La bienséance, la diplomatie, la musique, les lettres, l’escrime… Ce ne sont que quelques matières qui lui furent enseignées.
Alec, comme on l’appelait, était doué. On avait de l’espoir en lui. On était persuadé que l’Oracle lui assignerait un travail des plus gratifiant et digne de son rang.
Ses notes, à l’école, étaient excellentes. Pas une seule fois était-il en dehors des dix premiers, en tête de classe. Mais s’il était une tête, pour autant il n’en était pas impopulaire. Il s’entendait avec tout le monde et avait même des amis proches parmi ses camarades de classe.

Souvent, pour amuser famille et amis, Alessandro n’hésitait pas à utiliser son pouvoir et tout le monde adorait les spectacles qu’il faisait.
Si tout d’abord, son pouvoir ne se résumait qu’à de petites lumières informes qu’il projetait à quelques centimètres de ses mains et qu’il faisait bouger, rapidement il était parvenu à faire des formes vaguement reconnaissables avec cette lumière et à les faire se mouvoir à sa guise, produisant des petits one-man show pour faire rire les gens.
À l’école, il s’était aussi mis à commencer à aider les autres. Tout d’abord ce fut les amis et autres camarades qu’il aidait lorsqu’ils avaient des difficultés avec leurs exercices, leurs devoirs et les cours et n’hésitait pas non plus à donner une petite pièce au SDF du coin ou même une partie son repas à certaines occasions.

Tandis qu’il grandissait, il maitrisait davantage son pouvoir qu’il utilisait comme un jouet. Ses lumières d’abord informes devinrent reconnaissables et finirent même par être détaillé et légèrement colorés, pouvant en créer plusieurs à la fois et les faisant se mouvoir comme il le souhaitait.
Aussi, il devenait plus généreux, donnant davantage de temps et d’argent à ceux qui en avaient besoin et qu’il pouvait aider. Vers ses 16 ans, il s’engagea dans des associations caritatives, n’hésitant pas à donner une bonne partie de son argent de poche contre la volonté de ses parents.
Ceux-ci étaient un peu irrités de voir ainsi leur fils dilapider sa fortune, mais ils pensaient, ils espéraient, que ce n’était qu’une crise d’adolescence, que ça lui passerait. Le plus vite serait le mieux cependant.

Après deux ans de bons et loyaux services aux seins d’associations caritatives… Non, il ne les laissa pas tomber, et il ne le fit jamais d’ailleurs. Alessandro accéda à une partie de la fortune de ses parents, sans leur accord, et donna une grosse somme d’argent à l’une de ces associations qui a pour vocation d’aider les personnes en difficultés.
Ce don fit un trou non négligeable dans la fortune familiale. Un trou que les parents Di Luce ne pouvaient pas ignorer et dont, bien entendu, ils furent loin d’être ravis.
Alec se doutait qu’il aurait des comptes à rendre à ses parents. Il s’attendait même à se voir déshérité et jeté dehors. Cela n’arriva pas, même si sur le coup, il aurait probablement préféré.
Il fut pris, tout d’abord, dans une grosse dispute. N’avait-il pas honte de dépenser l’argent qui n’était pas le sien ?! Mais il n’avait fait qu’utiliser sa part de son héritage. Son héritage ?! Ha ! Il n’en aurait pas la moindre piécette ! Il devait s’estimer heureux qu’il ne soit pas jeté dehors ! Non mais à quoi pensait-il ?! Seulement à aider les autres… En dilapidant l’argent de la famille ?! Est-ce qu’il avait au moins pensé à son frère et à sa sœur ?! À cause de lui, leur part d’héritage serait beaucoup moins importante !! Ce n’est pas nécessaire, il n’a pas besoin d’héritage, il serait mieux de tout donner à Valente et Licia. Et puis quoi ?! Il croit vraiment qu’ils pourraient laisser leur fils ainé sans le sou ?!
Sur le coup, Alessandro était sans voix. Il n’avait pas la moindre envie de priver son frère et sa sœur d’une partie de leur héritage, surtout qu’il les aimait énormément. Jamais il n’aurait pu croire que ses parents l’aimaient en point de faire une telle chose, il ne le méritait pas.
Seulement cette engueulade n’était pas sa seule punition. Il eut le droit à une punition corporelle douloureuse dont il garde encore les marques dans son dos. S’il eut, sur le coup, une irrémédiable envie de n’importe quelle autre punition que ça, il considère un peu ces cicatrices comme une marque d’amour filiale. Une preuve physique que malgré tous, ses parents l’aiment.

Lorsqu’il termina ses études, sa générosité s’était calmée même s’il continuait d’enchainer les bonnes actions. Cependant, à présent, il faisait beaucoup moins de donations d’argent, préférant à présent donner plutôt des biens.
La famille Di Luce ne tarda pas à recevoir une lettre informant de la décision de l’Oracle quant à l’emploi qu’occuperait le chef de famille. C’était l’effervescence. Depuis toujours, on espérait de grandes choses, on pariait sur le choix de l’Oracle.
Travaillerait-il dans les hautes sphères de l’armée ? Serait-il un patron d’une grosse entreprise ? Un haut dirigeant ? En tout cas, il ne pouvait pas en être autrement avec ses compétences ! De plus, l’Oracle a toujours donné aux Di Luce des emplois de haut rang.
Le choix de l’Oracle est absolu. Il faut s’y soumettre même s’il ne nous plait pas. Et il ne plut pas à tout le monde, en l’occurrence.
Qui aurait cru que l’héritier si doué des Di Luce ne deviendrait qu’un vulgaire marionnettiste ? Ce doit-être une erreur ! S’exclamèrent les parents d’Alec. Ils étaient choqués, comme tout le monde. Mais l’Oracle ne commet pas d’erreur.
Alessandro était aux anges. Ce jour, cette lettre, il la redoutait tellement.
Tous les espoirs de la famille avaient toujours reposé sur lui, au détriment de son petit frère et de sa petite sœur qui pourtant donnaient beaucoup moins d’inquiétudes aux parents. Il les aimait beaucoup et de ce fait était triste que moins d’espoirs soient posés sur eux qui pourtant semblaient toujours heureux de combler les attentes de la famille. Maintenant, ils auront probablement plus d’attention de la part des parents, puisqu’Alec ne sera pas là pour maintenir le niveau de prestige de la famille.
Plus de pression sur ses épaules, il pourrait continuer à apporter du bonheur aux gens, aux enfants, chose qu’il avait toujours fait avec son pouvoir. L’émerveillement, le rire des enfants et des plus grands, il les adorait. Dans ses rêves les plus fous il s’était vu exercer un métier similaire mais jamais n’aurait-il osé songer que ça arriverait pour de vrai.

Pour qu’il puisse vivre un minimum dans le confort et faire un minimum honneur au nom de la famille, les parents Di Luce souhaitèrent offrir à leur aîné un théâtre et une troupe de comédien qu’il pourrait gérer tout en exécutant les ordres de l’Oracle.
Mais ce n’était pas ce qu’Alec voulait. De plus, il songeait à cela comme une façon détournée d’aller à l’encontre des décisions de l’Oracle et n’appréciait pas cette idée. Bien sûr ses parents le ressentaient de la même façon et ne purent le contredire. Puisqu’il avait un peu de marge de manœuvre par rapport à la décision de l’Oracle, Alec avait décidé de devenir un marionnettiste ambulant, se baladant un peu partout pour faire des prestations dans les rues, y installant un petit stand pour ses spectacles.

Voici un peu plus d’un an qu’Alec a commencé sa carrière. Il ne gagne pas grand-chose, préférant faire des spectacles pour le plaisir. Seul, il loua un petit appartement miteux à l’extrémité du quartier de classe moyenne. C’était un peu cher pour ses moyens, mais ses parents refusaient de voir leur fils habiter dans un taudis, déjà que son appartement était un peu trop proche d’un taudis.
Cet appartement était un compromis. Alessandro laissait sa famille interférer un minimum avec sa vie, étant là s’il avait besoin d’aide. En échange, ils le laissaient vivre plus ou moins comme il voulait.

Et ainsi, il s’en contentait parfaitement. Sa vie actuelle lui plaisait, il était enfin libre de faire ce qu’il voulait et continuait à donner du temps aux organisations caritatives. Tout ce qui l’inquiétait à présent, c’était la lettre de l’Oracle qui lui annoncerait son partenaire.


Irl...
Surnom : Thyerus
Ton âge : Un âge certain
Le personnage sur l'avatar : Ghislain - Reine des Fleurs
Comment tu as découvert le forum : Il m'a stalké...
Le code :


© Code by KoroJuùrii
Revenir en haut Aller en bas
Ran
 
 
avatar
Messages : 303
Date d'inscription : 14/12/2012

Feuille de personnage
Maître/ Partenaire:: /
Hybrides:: /
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Alec Di Luce   Jeu 8 Oct - 17:15




Félicitations !



Bienvenue sur le fo! Tout est bon dans ta fiche du coup je te valide ~

Félicitations! Tu as complété ta fiche personnage avec brio! Te voici prêt/prête pour rp sur Hybrid Knight!
Pense bien à recenser ton avatar! Tu peux aussi faire ta fiche de lien et demander un logement ! Selon ton groupe tu peux aussi faire une demande d'hybride/maître/partenaire ici ~


Si tu as la moindre question, n'hésites pas à contacter tes administrateurs et modérateurs chéris que sont Azazel et Ran! <3

© Narja - Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Alec Di Luce   Jeu 8 Oct - 18:36

Bienvenuuue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alec Di Luce   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alec Di Luce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» GRADES PRIMA LUCE
» [présentation] Luce
» Chaman restauration [4.0.3]
» Hariko. paladin heal.
» Et 1 de plus au palmarès Prima Luce ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Knight :: Validée :: Humains-