Hybrid Knight

Forum hybride/maître NC-16
 

Partagez | 
 

 Cette fleur n'est qu'une illusion [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 248
Date d'inscription : 25/04/2015

Feuille de personnage
Maître/ Partenaire::
Hybrides:: Aucun!
Pouvoir:

MessageSujet: Cette fleur n'est qu'une illusion [Terminée]   Mer 16 Sep - 1:00


 

 
Azazel Glen Lloyd


Voice of Azazel
 

♦ Prénom(s): Azazel Glen
♦ Nom: Lloyd
♦Âge: 30 ans
♦Sexe:  Je suis une jolie demoiselle! *se racle la gorge* Un homme bien sûr!
♦Orientation sexuelle: Je vous donne un indice! J'aime les fleurs et ce qui est au féminin!
♦Groupe: Humain Clan
♦Royaume: Arcadia
♦Rang: Noble
♦Métier: Modiste reconnu et musicien à ses heures perdues
♦Pouvoir:Grâce à sa musique ou son chant,  il est capable de vous faire sombrer dans vos craintes, vos peurs et vos blessures ou d'en créer. Tout est psychologique, mais certains sont tellement traumatisés par ce qu'ils ont vu qu'ils restent dans un trauma. Ré-ouvrir certaines plaies est très maniable et il arrive à tenir assez longtemps. Ce n'est pas le son qui vous donne ces images et vous piège ce sont les vibrations que créent la musique ou son chant.
♦Avatar: Louis/Reine des fleurs




 
Ce que je vois dans le miroir

 
Je fis quelques pas dans cette chambre avant de croiser ce regard, qu'était le miens dans une glace. Je m'y contemplais un instant, sans vraiment m'admirer. J'avais presque l'impression que cette glace me parlait et me chuchotais des choses. Elle me décrivait de fond en comble et me dévorait de ses yeux transparents. « Azazel tu as un visage si fin sans imperfections. Ce nez un peu long et pointu ne durcis pas tes traits. » C'est bien vrai je n'avais de base pas des traits durs, j'avais le visage d'un ange, ma peau était délicate et  très blanche. J'eus alors un grand sourire sur mon visage. Ce sourire que j'avais presque toujours, avant d'entendre encore la voix du miroir.


« Oh ! Ton sourire est si radieux mon cher Azazel, qui pourrait croire qu'un jeune homme avec des lèvres si fines, et ce visage étincelant porte le nom de l'ange de la mort ? Mais il y a quelque chose de faux dans ton sourire mon cher. »

Mon sourire se fit alors moins vrai, peut être un peu plus mesquin avant de l'effacer. Comment ce miroir pouvait il savoir si il était vrai ou faux ? Personne à part moi ne pouvait le savoir. Mon visage était redevenu son masque implacable et sans expressions.

« Azazel je vois que ton visage change rapidement de masques ? Mais quelles sont vraiment tes véritables expressions ? Te voilà aussi froid que la glace ! Ah mais que suis-je bête ? Comment n'ai je pas remarqué tes beaux yeux émeraudes, tes cheveux blonds  un peu en bataille et courts qui ressortent. Mais tes beaux émeraudes ne brillent pas vraiment de vie Azazel mais d'une glace étincelante, plus je les fixe et moins je ne saurai dire ce à quoi tu penses. Si seulement je pouvais avoir tes yeux, j'en aurai fait des joyaux ! »

Je ris un moment avant de lui répondre.

« Mes yeux m'appartiennent je compte bien les laisser là où ils sont et miroir ne me vante pas trop, à t'écouter je serai un des hommes les plus beaux d'Arcadia mais pour être franc plus petit beaucoup me confondait avec une fille, je ne trouve pas ça très glorieux. »

J'approchais alors mes mains vers la glace pour en toucher la surface avant de susurrer

« La beauté n'est pas faite pour moi, je me trouve bien laid. »

Après un moment de silence j'entendis encore cette voix me répondre.


« Oh je ne te vante pas mon cher ami ! Mais je ne suis pas certain que beaucoup sois de ton avis. Si j'avais ton corps je ne compte pas le nombre de conquêtes que j'aurai eu. Tes mains sont fines mais marquées, cela se voit que tu tiens l'épée ! Tu as beau être fin tes épaules sont larges, tu es grand. Tu sembles fragile mais à bien t'y regarder tu ne l'es pas. »

Effectivement j'étais plutôt grand pour mes 1m88 et oui j'étais un manieur d'arme, je savais très bien me défendre et cela sans même mes pouvoirs. Derrière tout ces tissus se cachaient une musculature fine mais présente. Je ne paraissais pas musclé après tout mais je l'étais un peu dû à mes heures de travailles en combat.


« Je vois que tu sais même soigner ton apparence, cela se voit que tu es un homme de la cour. Vêtu de ton haut bleu foncé et blanc, de ta longue cape elle aussi blanche et épinglée grâce à une très jolie broche. A croire que tu cherches vraiment à véhiculer le fait que tu sois un prince. Mais tu as aussi un petit côté efféminé avec tes bottines blanches et ces talonnettes»

J'éclatais dans un grand rire.


« On me l'a souvent dit que j'avais l'apparence d'un de ces princes charmants sortis tout droits d'un conte mais à Arcadia il est plutôt à la mode de s'habiller comme je le fais. On me trouve très charmant ainsi même si je ne crois absolument pas atteindre la beauté d'un prince d'un de ces contes, je ne suis qu'un simple humain après tout . »

J'eus un sourire avant d'entendre une dernière fois cette voix.


«Azazel ce qui me déroute le plus c'est ta voix il y a quelque chose d’envoûtant tout comme ton regard mais surtout... Elle semble dangereuse, oui dangereuse et fantastique  tout comme ta capacité à rêver de choses qui n'existent pas ou bien encore à te créer à toi même des illusions...  Tu es une fleur  qu'on aurai peur de cueillir, peur qu'elle se fane trop vite Azazel, d'apparence»

La voix disparue comme emportée par le vent et je restais toujours avec ce léger sourire avant de me dire que ce miroir n'avait vu que ce que laisse paraître quelqu'un mais peut être après tout qu'il n' y avait rien d'autres à savoir à mon sujet... Pensai-je en tournant les talons, retournant à mes occupations.

"Miroir, miroir dis moi qui est le plus laid..."

 


 

 

 
Ce qui se passe dans ma tête

 
Azazel est un homme dont on arrive facilement à cerner à première vu mais peut être faudrait il creuser un peu plus avant de crier victoire trop vite. C'est un homme souriant ça c'est certain. Vous verrez dans la majeure partie des cas un sourire flotter sur son visage angélique. Il a une facilité très claire à montrer ses sentiments grâce à ses expressions. Ses sourires sont parfois différents, parfois ils sont sympathiques et joviales, d'autres fois taquins ou bien encore charmeur ou ironique. Encore faudrait il cerner les différences, ce qui n'est pas si facile qu'on ne le croit.


Azazel est en tout cas un homme sympathique à qui on accorderait sa confiance facilement. Il est très sociable bien que beaucoup de personnes le trouvent plus étrange qu'autre chose. C'est un homme très droit lorsqu'il s'agit de son travail. Etre modiste est une vraie passion pour lui, il passe énormément d'heures sur les robes qu'il confectionne ou autres habits. C'est d'ailleurs pour cela qu'il est reconnu. Toutefois il ne porte pas son vrai nom en tant que modiste il se nomme Moon. La raison ? Elle est simple c'est parce qu'Azazel adore la lune, depuis petit il passait son temps à l'admirer et s'en inspirait mais c'est aussi en partie à cause de la femme qu'il chérissait. Ce qu'il fait est tellement beau que même au Royaume de Jiyuu on connait le nom de Moon car sous surveillance des gardes de la Reine il est une fois venu montrer ce qu'il confectionnait et a gagné le cœur de beaucoup de Queens. Azazel confectionne surtout les habits pour les femmes plus que pour les hommes, il lui arrive aussi sans complexe de porter ses propres robes afin de les essayer ou de voir quelles seront les réactions des gens lorsqu'il la portera. Mais il est si fin et raffiné  que certains le confondent avec une femme, toutefois il faut le dire Azazel est un drôle de personnage car il a même une collection de robes pour les hommes ! Eh oui des robes faites pour les hommes, il lui arrive de venir à des galas avec ces robes, c'est d'ailleurs un peu à cause de ce genre de folies que beaucoup de personnes le prennent pour un véritable déluré !

Azazel n'a pas peur du regard des autres même si avant c'était autre chose. On le comparait souvent à son petit frère qui lui aussi a réussi dans un tout autre domaine les finances. Beaucoup plus sérieux et homme d'affaire il a un peu tout ce que n'a pas Azazel à première vue, pourtant Azazel est loin d'être quelqu'un de je m'en foutiste ou de pas du tout sérieux. Il est même plus méticuleux et maniaque que son petit frère. Ceux qui travaillent avec lui le trouvent d'ailleurs insupportable et le surnomme le démon lunaire, ou pour faire court le démon tout court. Son travail est en fait plus qu'un simple boulot c'est sa passion c'est pour cela qu'il se donne à fond et ça marche ! Aujourd'hui sa maison de couture, Moonlight marche à merveille.

Sinon autre que ces facettes concernant son travail Azazel n'est pas quelqu'un de très difficile avec qui parler mais il pourrait mettre un peu mal à l'aise de par sa prestance et le fait que dans le fond on ne peut pas savoir vraiment ce à quoi il pense. Il a une imagination si grande qu'il lui arrive de parler à des objets ou tout simplement dans le vide et il vous dira le plus naturellement du monde « Non je ne parle pas seul cette rose me parlait » et après la rose ce serait le miroir, peu de gens arrivent à le trouver « normal » Il vous dira même parler aux fées et aux petits lutins de la forêt ça aussi ça lui arrive. Azazel a une passion pour la lecture et la musique il sait d'ailleurs jouer de plusieurs instruments tels que le piano, la lyre ou le violon il sait aussi très bien chanter !  Il aurait pu faire carrière en tant que musicien aussi mais il ne l'a pas fait trouvant la couture plus avantageuse pour lui. La musique reste un domaine plus personnel à ses yeux car ses mélodies reflètent ce qu'il est, ce qu'il ressent, ce qu'il pense de ce qu'il y a autour de lui.


Azazel est un homme très empathique il ressent facilement ce qu'une autre personne peut ressentir,c'est en fait un hyper sensible submergé facilement par diverses émotions, les arts comme la musique lui permettent de les exprimer. Plus petit il n'arrivait jamais à canaliser ses trop pleins d'émotions mais maintenant si il les contrôle à merveille et ne laisse paraître rien ce qui est assez contradictoire. Il reste néanmoins quelqu'un de désintéressé par les autres, ce qui fait qu'il ne s'attache pas du tout facilement aux gens, il n'en voit de toute façon pas l'intérêt. Toutefois il est diplomate et sait que garder de bon termes avec les gens est très important ! Mais ne comptez pas sur lui pour vous parler de choses personnelles, vous pouvez penser être son ami mais lorsqu'il rira doucement pour vous signifier qu'il préfère mettre court à la discussion vous comprendrez que vous n'en êtes pas un à ses yeux. L'homme a aussi un sang froid assez extraordinaire, il n'a aucun remords à blesser des gens parfois ça l'amuse même.


Par contre il est certain qu'il aime taquiner les gens mais pas non plus se mettre dans de grosses embrouilles, il aime sa petite tranquillité. Azazel est aussi légèrement calculateur et manipulateur lorsqu'il veut quelque chose il l'aura en essayant d'user de divers stratagèmes mais la violence par contre c'est pas du tout son truc. Si vous le frappez ne croyez pas l'énerver il restera juste impassible et vous tournera le dos en vous ignorant. Pour lui ceux qui frappent sans user de leurs langues sont de parfaits imbéciles et de grosses brutes. Par contre méfiez  vous de ce qu'il y a dans vos assiettes et vos verres si Azazel a fait de vous son ennemi, en fait méfiez de tout ça vaudra mieux, parce que des sales coups ça il sait en faire.


Malgré les apparences il ne faut pas croire que l'homme ne sait pas se défendre. Bien au contraire ! Il manie l'épée comme personne et est même meilleur que son petit frère. Azazel est très rapide et agile et ses coups de pieds sont extrêmement puissants. Il s'est entraîné très dur que ce soit pour se battre ou pour ses pouvoirs qu'il manie à la perfection ! Je ne vous conseille donc pas de trop le chercher parce que Azazel a certes l'air d'une délicate fleur mais comme chaque roses il a ses épines. Il voue d'ailleurs une grande fidélité à son Roi et à Arcadia si il le faut il défendra sans hésiter son royaume, pour lui cela fait partie de son honneur eh oui Azazel accorde une certaine importance à l'honneur aussi malgré les apparences. Il accorde aussi beaucoup d'importance à l'apparence et n'aime pas la laideur ce qui peut le rendre parfois un peu cruel. Encore faudrait il cerner ce qui est laid pour lui. Ses mains et ses doigts sont d'ailleurs très importants à ses yeux, il n'est pas rare qu'il porte des gants afin de les protéger après tout c'est ce dont il se sert pour coudre, dessiner ses habits ou bien encore jouer de la musique.  Il lui arrive même par simple fantaisie de mettre du vernis à ongles ou bien des petites pierres décoratives sur ses ongles. Lorsqu'il se travesti il le fait souvent il sait d'ailleurs très bien marcher avec des talons et en porte souvent il aime les talons !


Sinon ce qu'il faut savoir c'est qu'Azazel a en fait une sainte horreur de tout ce qui est gala et autres fêtes ce qu'il aime lui c'est se retrouver seul à regarder le ciel pendant des heures. Dans le fond c'est un homme qui n'aime quasiment rien et qui se plaint de tout et n'importe quoi. Lorsqu'il y a un insecte dans son bureau il criera « Au secours sauvez moi ! » Lorsqu'il fait chaud il vous dira « Oh bon sang je déteste la chaleur ! » Lorsqu'il y aura enfin une petite brise il dira « Oh nooon mes cheveux ! Je déteste la brise ! » A cause de ce genre de choses il est vraiment invivable. Mais ne vous inquiétez pas il ne montre pas souvent ce genre de défauts et se fait souvent force de ne rien dire.  Il a par contre une phobie des salles closes, surtout quand elles sont petites.


Sinon il adore tout ce qui est raffiné et déteste au contraire tout ce qui est grossier ! Il aime le vin et les belles femmes.  Et pour plaire à Azazel oh ça oui il faut être belle ! Même très belle ! Il sait généralement s'y prendre avec les femmes et aime leur faire plaisir il  n'est toutefois pas rare qu'il puisse se montrer rude avec certaines d'entre elles quand une femme l'agace. Il a une fierté mal placé, celle qu'ont malheureusement certains hommes, il déteste se faire rembarrer par une demoiselle et encore plus quand celle ci veut essayer de prendre le dessus sur lui et il n'aime pas non plus les femmes trop naïves et « dociles » En fait ne cherchons pas, Azazel est juste impossible de ce côté là et c'est d'ailleurs pour ça qu'il n'a jamais eu de relations sérieuses mais il ne court pas non plus derrière les filles et ne s'imagine pas du tout marié et avec des enfants ! Oh ça non jamais ! De toute façon aucune femmes n'est assez intéressantes pour lui ! Et les hommes... ? Eh bien il ne s'en intéresse pas vraiment de ce point de vue là et il ne pense pas du touuut que cela puisse changer un jour !


Sinon côté hybride Azazel pense que le Roi a parfaitement raison pour lui les hybrides ne sont là que pour le servir, le divertir mais il ne s'en sert pas non plus comme jouets disons qu'ils font un peu partie du décor mais en fait tout le monde pour Azazel fait un peu partie du décor. Malgré ses airs angéliques lorsqu'un hybride fait de travers quelque chose il n'hésite pas à le punir, des gifles ça oui  il y'en a eu mais pas plus, c'est pas un fan du fouet et de tout le tralalala.  Après ce qu'il souhaite d'un hybride c'est qu'il puisse le servir à quelque chose et rien d'autre mais oubliez tout ce qui est sexuel Azazel a déjà des humaines pour ce genre de choses et il n'en est pas très friand de nature. Il considère les hybrides inférieurs à lui et a tendance à les surnommer les « maudits » car ce sont eux qui ont faillit détruire Aria il est d'ailleurs tout à fait contre le système de Jiyuu, premièrement parce que les hybrides ne doivent être traités de la sorte et deuxièmement parce que pour lui il est tout à fait inacceptable qu'un soit disant Oracle décide de ce qui serait meilleur ou pas pour une personne ! Chaque êtres, chaque humains surtout devraient être capables de choisir sa propre voie c'est ce dont il pense, il le pense aussi pour les hybrides et leur demande souvent « Et donc que veux tu faire maintenant ? Tu préfères me supporter ou bien fuir ? Si tu préfère fuir la porte est grande ouverte »


Azazel ne courra jamais derrière un hybride et annulera tout simplement le pacte si celui ci s'enfuit pour ensuite aller en racheter un autre. Il se fiche aussi éperdument du  sort des autres toutefois il peut se montrer généreux parfois même si c'est très rare et que c'est surtout envers des enfants ou des humains qui sont vraiment dans le besoin ! Mais après Azazel est loin d'être un bon samaritain il est plutôt le genre de personne à voir mais à ne rien faire pour les gens qui sont dans le besoin. Il s'entend toutefois très bien avec les enfants qui l'adorent ! Il n'est donc pas rare de voir un enfant jouer facilement avec Azazel car après tout il a quelque chose qui rassure et qui attire

Contrairement à ce qu'on pourrait penser Azazel est loin d'être un homme certain vis à vis de son physique, il se trouve beau mais d'un autre côté il se trouve horrible, ce complexe assez compliqué lui vient en fait de son enfance, lui dire sérieusement qu'il est laid peut par exemple véritablement le vexer par rapport à ce qu'il a vécu dans son passé, il ne le montrera pas forcément mais aura ensuite besoin de se redonner lui même confiance car dans le fond Azazel est très affecté par ce genres de remarques.

Glen reste quand même un homme assez cynique, hautain, orgueilleux et fourbe mais si on creuse bien cela reste quelqu'un d'assez mystérieux et  de sensible mais bon courage pour vraiment mieux le connaître !


 



 

 
Ce que j'ai fait de ma vie

 

Une fleur encore endormie...

I
Il était une fois l'histoire d'une vie bien insignifiante  oui une toute petite personne dans ce vaste monde mais je vous la raconterai quand même vous pouvez la lire ou bien encore passer votre chemin tout dépendra de vous.


C'est par une belle nuit de printemps qu'un petit garçon sous le signe du cancer était né. Ce petit garçon se nommait Azazel Glen de la grande famille des Lloyds il était le premier fils de Alois et sa femme Sasha Lloyd. C'était certainement le plus beau jours de leur vie. Pendant deux ans le petit Azazel fut gâté et choyé  jusqu'à avoir ensuite un petit frère se nommant Camus. Avec les années qui passèrent les deux frères se mirent à jouer ensemble et s'entendaient plutôt bien. Toutefois derrière cette famille qui semblait si joyeuse  se cachait une ombre qui grandissait.
Plus Azazel grandissait et plus il remarquait que sa mère n'arrivait pas à vraiment le regarder dans les yeux et plus les années passaient plus il voyait un fossé se creuser entre lui et ses parents et même avec avec son frère à force. C'est à l'âge de 6 ans qu'Azazel surprit une conversation entre des membres du manoir des Lloyds qui restera gravé à jamais dans sa mémoire.

« Vous êtes certain que ce Azazel est vraiment le fils de monsieur Lloyd ? »


A cette époque là Azazel était trop petit pour encore tout comprendre mais il avait deviné une chose pour son jeune âge... Ne rien dire, oublier la sottise qu'il venait d'entendre. Il vivait donc dans l'insouciance préférant croire que ce qu'on disait sur lui à l'école et à la maison n'étaient que mensonges. Préférant croire que ses parents l'aimaient comme Camus... Sauf que les rideaux de cette pièce de théâtre se fermèrent un jour brusquement. Sa mère après une question tout à fait anodine de sa part eut une crise soudaine et pour la première fois leva la voix sur lui, pour lui dire des mots qu'il n'oubliera jamais.

« Tu vis insouciamment ! Sans penser à ce que je ressens ! A ce que ton père ressent !!! Tu crois vraiment qu'on fait tout ça par plaisir ?!! Tu crois vraiment que je désirais t'avoir ! Non je n'aurais jamais dû t'avoir ! »


Depuis ce jour Azazel eut un traumatisme notable, pendant une certaine période de son enfance il était entré dans un mutisme total ses parents et son frère se sont mis à l'écart de lui et les punitions se faisaient fréquentes, la chambre noire était celle qu'il redoutait vraiment. Azazel s'était complètement renfermé, pensant qu'effectivement il était égoïste. Lorsqu'il était à l'école ce n'était pas mieux les enfants lui disaient et lui répétaient qu'il n'était qu'un bâtard et autres mots désagréables. D'ailleurs jusqu'au collège il avait subit des persécutions sans rien dire, à qui le dire de toute façon ? Il en subissait parce qu'il ne ressemblait ni à sa mère ni à son père mais aussi à cause de son physique, les gens le trouvaient à cette époque vraiment laid, ses parents ne lui achetaient pas vraiment de vêtements et il se contentait de ce qu'il avait. Il avait des cernes énormes sous ses yeux qui semblaient sombres et qui en faisaient fuir plus d'un , il était mince, trop mince dû au stress qui le rongeait et au mal intérieur qu'il subissait sans rien dire, il n'était d'ailleurs pas rare qu'il fasse des crises ou qu'il vomisse.


Cette époque fut très difficile pour Azazel qui n'avait personne vers qui se tourner. Mais il avait foi en ses études et en ses passions qu'étaient la musique et la couture. Là encore il fut encore plus rejeté par sa famille dû à ses goûts particuliers... Il décida juste de se boucher les oreilles et créa son propre petit monde et dans ces moments là, où il était seul à coudre tranquillement ou à jouer de la musique ou bien encore à regarder le ciel il se sentait soulagé  et se sentait revivre. Même si il n'était le fils de personne, même si il était si laid qu'il ne se regardait même plus dans un miroir, ce monde l'acceptait toujours car il vivait. C'est donc dans cet environnement qu'Azazel passa une partie de sa vie.


Mais au lycée sa vie changea par l'arrivée de deux personnes... Earl Chamber et Luna Astrid. Deux jeunes gens très différents l'uns de l'autre mais qui allaient marquer un nouveau chapitre dans la vie d'Azazel.

Parfois les rencontres marquent une nouvelle page. Il y en a de ceux qui n'ont pas d'influences et d'autres qui changent toute une vie.

II

Azazel était à cette époque à sa deuxième année de lycée et était devenu un peu l'ombre de l'académie Weston.  Il n'avait jamais pensé à ce que son entrée au lycée puisse changer quoique ce soit pour lui, il avait fini par se construire un masque sombre et lugubre  qui faisait fuir les gens. Même chez lui, il ne parlait quasiment pas et obéissait juste sans rien dire à ses parents et son frère si brillant qu'était Camus. D'un autre côté il se sentait reconnaissant envers sa famille de ne pas encore l'avoir jeté à la rue et de lui permettre de continuer ses études dans une grande académie. Le soir était son seul moment de répit et dans la petite chambre où il dormait sur un lit à moitié cassé , il élargissait toujours plus sa collection de robe. Depuis qu'il faisait quelques petits boulots il avait de l'argent pour acheter des tissus avant il se contentait juste d'en voler. Il s'était mis à essayer les robes qu'il confectionnait et se demandait toujours si cela irait sur une belle jeune fille. En les portant il eut l'idée d'en créer pour les hommes aussi, il ne voyait pas le mal à ça... Les princes aussi avaient le droit de porter des robes et les princesses des pantalons et une épée ! Est ce que lui un jour il connaîtrait sa princesse ? C'est ce qu'il se demandait à chaque fois en se voyant dans le miroir avec ses beaux habits.

Non certainement pas parce qu'il n'était pas un prince mais un souillon ou un rat d'égout comme le disait si bien ses camarades. Son frère avait du succès, avec ses yeux bleus lazuli, ses cheveux ébène comme la nuit, sa carrure assurée et ni trop musclée, ni trop fine, son visage fin mais indiscernable avec ce petit côté strict qu'avais aussi leur père Alois. Peu importe comment Camus s'habillait lui il ressemblait toujours à un prince ou plutôt à un de ces chevaliers braves et courageux.  Mais Azazel n'avait rien de tout ça... Son nez était trop pointu comme un rat, sa peau avait quelques tâches noires dû au manque de soin, ses yeux étaient cernés et ses paupières lourdes. Ses lèvres étaient cassées tellement elles étaient sèches quant à sa carrure.... Il ne se tenait pas vraiment droit et était toujours un peu bossu, il était aussi maigre qu'un bâton de fer malgré le fait qu'il maniait l'épée et s’entraînait dur en combat il était d'ailleurs très fort et maîtrisait déjà très bien ses pouvoirs assez étonnant pour quelqu'un de sa carrure mais c'était bel et bien le cas. Ses cheveux blonds quant à eux  partaient dans tous les sens et semblaient gras et sales. Peu importe les habits qu'il mettait il restait laid... Seules ses mains étaient sublimes c'était peut être parce que ses doigts et ses mains étaient parfaites qu'il jouait merveilleusement bien de la musique et qu'il savait bien coudre et dessiner.


Lors de sa deuxième année de lycée Azazel passait toujours autant de temps dans une petite salle reculée  et délabrée où il chantait encore et encore.  Il savait contrôler ses pouvoirs alors il ne faisait sombrer personne tant qu'il ne le souhaitait pas. Mais ce jour là la salle était occupée par un jeune homme aux cheveux noirs, qui lui arrivaient aux épaules, aux quelques mèches rouges qui tombaient sur ses épaules. Il avait des yeux vraiment étranges l'un était vert émeraude, un vert qui scintille et l'autre était doré. Azazel fut un moment perturbé par ce jeune homme mais une chose était certaine il était vraiment beau... Il portait à l'une de ses oreilles un pendentif avec une pierre rouge. Azazel le connaissait mais il ne faisait tellement pas attention aux élèves qui l'entouraient qu'il avait oublié son nom. Il était dans sa classe cette année mais il se demandait ce qu'il venait faire ici. Méfiant il allait repartir sans rien dire jusqu'à ce que celui ci porte son attention vers lui et s'approche d'Azazel. Par réflexe le blond avait reculé et lorsque ce dernier avait approché sa main vers lui il avait mis ses bras autour de sa tête, comme un enfant qui se protégerai du coup qui allait venir. Mais n'entendant plus rien et ne sentant pas le coup venir, il enleva ses bras pour fixer le jeune homme devant lui qui semblait complètement abasourdie.


« Tu es Azazel c'est ça.. . ? Excuses moi si je t'ai fait peur je ne voulais pas.... Je ne te veux aucun mal tu sais ? Mon nom est Earl, Earl Chamber ! Enchanté ! »


Ah... Il avait donc avancé sa main pour ça... Mais et si c'était un piège ? C'est ce que se demandait Azazel mais bizarrement il y avait quelque chose qui lui rassurait chez Earl, ce n'était pas son sourire puisqu'il ne souriait pas... Peut être ce qu'il dégageait... ? Ils se serrèrent la main et Azazel ne devinait alors pas que son destin était maintenant dors et déjà scellé.

Parfois un simple contact suffit à rapprocher des gens de différents mondes.


Si Earl était là c'était pour une raison bien particulière il avait entendu le jeune blond chanter ici et voulait le rencontrer afin de lui dire à quel point sa voix était merveilleuse. Azazel fut quelque part touché par ses mots mais il ne répondit qu'un merci très froid qui fit sourire Earl. Sa voix était aussi une arme après tout il ne savait pas vraiment si il devait en être fier ou pas...


Les jours passèrent et  étrangement il commençait petit à petit à se rapprocher de ce Earl et les autres élèves commencèrent à le laisser tranquille. Sa vie commençait à prendre un autre tournant et Earl lui apprenait certaines choses qu'il ne connaissait pas encore. C'est quelques semaines après qu'il fit la rencontre de la cousine d'Earl, Luna Astrid... Lorsqu'il la vit pour la première fois il ne put s'empêcher de rester à la fixer un long moment. Elle avait un air très calme, et doux à la fois. Elle avait tout comme son cousin des yeux vairons, l'un était mauve et l'autre de ce doré si étrange. Ses cheveux étaient longs et violets tandis qu'elle semblait faite de porcelaine, sa peau était blanche et sans imperfections, que ce soit son cousin ou elle, ils étaient vraiment beaux. Il pensait que la jeune fille allait le fuir et maudissait son ami de l'avoir présenté à Luna mais ce ne fut pas du tout le cas, la demoiselle lui serra même la main. C'est ainsi que tous les 3 formèrent un trio. Toutefois Azazel remarquait quelque chose... Personne n'approchait Luna et Earl. Il eut un jour l'explication à cela grâce à Earl, c'était en partie à cause des rumeurs qui circulaient sur leurs familles et à cause de leurs yeux, ils étaient si beaux que les gens trouvaient ça trop étrange de plus leur lignée était certes noble mais ils avaient un certain passé sanglant, dû à cela les élèves ne les approchaient pas vraiment surtout Luna qui était loin d'être quelqu'un de très expressif et de sociable.


A cette époque Azazel ne savait pas que Luna se cachait derrière les vieux murs pour écouter ce qu'il jouait. Contrairement à son cousin elle n'osait pas rentrer dans cette salle quand Azazel jouait, par peur de le déranger. C'est Azazel qui un jour l'avait surpris après qu'il eut finit de jouer et lorsque la jeune fille leva les yeux elle vit le jeune blond assez surpris de la voir se cacher. Qui croirait que Luna était du genre à se cacher derrière les murs ? Personne, elle paraissait si sérieuse, toutefois quelque chose d'autre l'interpella les larmes qui perlaient sur les joues de la demoiselle. Elle essaya en vain de les cacher en rougissant mais Azazel lui rassura en lui disant qu'elle n'avait pas besoin de s'excuser et lui demanda pourquoi est ce qu'elle était cachée. Lorsqu'elle lui répondit que c'était pour l'écouter mais qu'elle avait peur de le déranger le jeune homme lâcha un rire sincère et c'était la première fois qu'elle avait pu apercevoir le sourire du jeune homme. Certes elle ne voyait pas Azazel tout le temps puisqu'elle n'était pas dans sa classe, elle avait un an de moins que son cousin et lui ce qui expliquait aussi pourquoi c'était la première fois, mais les sourires d'Azazel étaient si rares. Elle ne put s'empêcher de marmonner  en l'admirant.

« C'est beau... »


Avant de rougir encore une fois. Azazel cligna plusieurs fois des yeux mais n'avait absolument pas compris ce qu'elle voulait dire par là, voyant que ce qu'elle venait de dire la gênait il décida de ne pas trop chercher la raison et se contenta simplement de lui dire qu'elle pouvait entrer pour venir l'écouter. Azazel commença même à écrire des chansons pour Earl et Luna et était devenu le professeur de piano de la demoiselle qui voulait elle aussi apprendre comment faire. Il n'était pas rare que leurs deux mains encore timides se croisent sur les touches du piano avant de s'éloigner brusquement... Petit à petit Azazel commençait à ressentir quelque chose qu'il n'avait jamais encore connu mais encore naïf il ne pouvait pas mettre de mots sur ce sentiment si étrange.

Cette fleur qui fleurit n'est pas une rose mais peut être une fleur plus dangereuse qu'elle n'en a l'air tout comme le chant envoûtant et empoisonné des sirènes.

III

Lorsque les années au lycée passèrent il apprit d'Earl que ses parents allaient bientôt l'engager à Luna, sa cousine lointaine avec qui les Chambers avaient depuis longtemps coupé les ponts. Il semblait très heureux de cette nouvelle et Luna ne semblait pas dire non, non plus, seul Azazel ressentait une pointe d'amertume qu'il garda secret pour lui. Mais plus le temps passait et plus ce sentiment le rongeait et grandissait en lui... Il aimait aussi Luna mais de toute façon il avait toujours su depuis le début qu'elle lui était inaccessible, elle était une de ces princesses  fortes qui ne lui étaient pas destinées. Car oui il fallait le dire que les apparences étaient trompeuses, Luna était loin d'être fragile, elle était aussi douée qu'Earl en épée et aimait l'aventure, les combats et ne tombait que très rarement malade. Mais une fois, il  surpris quelque chose qui resta gravée dans sa mémoire....

Luna semblait avoir des crises et ce jour là Earl l'avait calmé tant bien que mal... Il se demandait ce qui se cachait derrière tout ça mais il ne voulait pas non plus fourrer son nez dans ce qui ne le regardait pas... Malgré tout la curiosité prit le dessus et il finit par enquêter un peu pour savoir ce qui se passait... En vain... Et il ne savait pas comment en parler à Luna...

Les mois, jours et années passèrent, ils avaient terminés le lycée et continuèrent leurs études à Weston. C'est un soir qu'Azazel croisa Luna dans le jardin celle ci fixait comme à son habitude le ciel et Azazel vint s'asseoir auprès d'elle. L'une des choses qu'il lui demanda était « Luna craint tu quelque chose ? »


La jeune femme fut assez surprise par sa question mais lui rétorqua une autre question à son tour.

« Et toi Azazel ? »


Oui et lui ? Lui aussi il avait peur de beaucoup de choses, il avait peur de cette salle, de sa famille, de son futur, de perdre Earl, de la perdre elle... Ils restèrent un moment silencieux avant qu'il ne voit la main de la demoiselle trembler, elle était devenue pâle et ses yeux semblèrent se révulser elle tint sa tête l'air douloureux avant de crier à Azazel de ne pas la regarder... Mais il avait déjà vu quelque chose de similaire auparavant... Non pas la scène avec Earl mais plutôt lui même, oui ça lui revenait... Lui aussi... Il avait ça... Sans réfléchir et pour la première fois Azazel prit dans ses bras Luna qui continuait de trembler, c'était la première fois qu'il touchait de lui même la jeune femme... Il n'avait jamais osé avant. L'homme caressa doucement sa tête en lui chuchotant « J'ai compris Luna... J'ai compris maintenant, mais ne me demande plus jamais de partir, je t'accepterai toujours tel que tu es. »


Il n'y eut pas vraiment de mots ensuite entre eux et Luna s'était calmée rapidement en restant dans les bras d'Azazel, ils avaient l'impression de se comprendre mutuellement sans que l'autre ait besoin de dire quoique ce soit malheureusement il y avait une chose, une petite chose que tous deux n'arrivaient pas à lire dans le cœur l'un de l'autre.


Azazel avait en tout cas compris, Luna faisait des crises, elle avait certainement subit un traumatisme. Le jeune Lloyd se demandait ce qui se passait réellement avec sa famille mais il n'eut jamais réellement de réponses la seule chose que Luna lui avait répondu cette nuit c'était un faible.

« Merci Azazel... Ta présence m'apaise, plus que celle de n'importe quelle autre personne... »

Azazel aurait voulu faire plus pour elle mais il ne le pouvait pas , il ne savait pas quoi faire mais Earl lui il savait, oui Earl saurait comment réconforté celle qu'il aimait mais lui après tout il ne servait pas à grand chose toutefois il n'avait pas envie non plus de rester les bras croisés.

IV

Le courage est un mot bien compliqué... Nous ne le comprenons pas toujours, nous ne voyons pas toujours ce qui est courageux ou lâche... Parfois rester silencieux l'est parfois être franc et avoir du cran l'est aussi... Où se trouve donc la vérité ?


Les jours passèrent et cela faisait deux semaines que Luna ne venait pas en cours. Earl  avait donc décidé de lui raconter la situation familiale de Luna. Ses parents étaient extrêmement stricts surtout sa mère, elle jalousait sa propre fille quant à son père il ne supportait pas le moindre faux pas de sa fille, de ce fait elle se faisait punir régulièrement. Earl pensait savoir où se trouvait Luna mais il ne pouvait rien faire afin de ne pas briser ses engagements, si il s'était engagé à elle c'était parce que ses parents et ceux de Luna le souhaitait, mais aussi parce qu'il l'aimait et voulait la sauver de sa situation.  Earl était certain que rien de mal lui arrivait mais son père avait sûrement enfermé Luna dans une pièce à cause d'une erreur qu'elle aurait faite. Il fallait simplement patienter bien que cela soit dur. Azazel se résolut à suivre les conseils de son ami mais la nuit il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour la jeune fille, lui aussi il savait ce que ça faisait que d'être enfermé... Il ne pouvait pas rester là sans rien faire... Peu importe les dangers il fallait qu'il agisse !  Azazel avait changé depuis le temps il était devenu petit à petit plus assurant, il se tenait droit et grâce aux conseils de Earl il était devenu beaucoup moins laid, petit à petit il devenait presque méconnaissable  un peu comme une fleur qui grandissait chaque jours un peu plus. C'est à cause de ce changement aussi bien physique que mental qu'il prit la décision d'aller sauver Luna. Discrètement il s'était faufilé chez les Astrids  et avait regardé depuis les arbres, les fenêtres, mais rien... Il n'abandonna pas cherchant désespérément jusqu'à enfin voir une salle noire... Et une silhouette assise que seule la lune éclairait un peu. Il toqua légèrement à la fenêtre avant de voir l'ombre lever les yeux et venir faiblement ouvrir la fenêtre.

« Azazel ? Que fais tu ici ? Tu ne devrais pas, tu devrais t'en aller... Si mon père ou un garde te voit tu pourrais avoir des ennuis... »

A peine eut elle le temps de finir sa phrase que le jeune homme tint sa main en lui souriant...


« Ne t'inquiètes pas... Il ne m'arrivera rien et à toi non plus fais moi confiance... Voudrais tu bien me suivre ? »


En temps normal Luna aurait demandé pourquoi faire mais elle ne le fit pas... Et se contenta de suivre Azazel sans trop savoir ce que le lendemain leur réserverai. Cette nuit là ils s'étaient enfuis tous  les deux et avaient le désir que le temps s'arrête pour qu'ils restent ainsi pour toujours. Ils se baladèrent en ville et parlèrent  de tout et de rien, ils se sentaient normaux pour au moins une fois dans leur vie. Ils avaient fini par passer la nuit dans la grande plaine là où personne ne pourraient les voir. Luna s'était endormie la première et Azazel l'avait pris doucement dans ses bras afin qu'elle n'ait plus froid... Plus il la regardait et plus il la désirait... Doucement il s'était rapproché de son visage et lui avait déposé un doux baiser sur ses lèvres endormies... Azazel sentit un frisson lui parcourir le corps mais il savait que ce qu'il venait de faire était mal... Luna était destinée à son meilleur ami et surtout elle ne l'aimait pas il n'avait pas le droit de profiter ainsi du fait qu'elle soit endormie pour avoir ce qu'il voulait depuis longtemps.... Il décida alors de ne plus y penser et s'endormit lui aussi en se disant que maintenant il avait bien assez eu d'elle et que cette fois ci il mettrait pour de bon ses sentiments de côté.


Lorsque le lendemain arriva Luna ne semblait se douter de rien, preuve qu'elle était bel et bien endormie ce qui rassura Azazel. Azazel donna alors à Luna une cape et lui dit de partir rejoindre Earl qui se trouvait sûrement au bar qu'ils fréquentaient tous deux de temps en temps. Luna fit ce qu'il dit sans broncher mais elle avait avant posé sa main sur la joue du jeune homme et avait baiser son front en lui chuchotant un doux « Merci. » Avant de partir. Le jeune homme avait sentit ses joues rougirent mais comme il se l'était promis il mit de coté ses sentiments.

Les jours passèrent et Earl avait tout réglé disant au père de Luna qu'il n'acceptait plus ce genre d'agissements envers sa fiancée et le menaçant en tant que fils et héritier de la grande famille Chamber. Les parents de Luna ne firent alors plus une seconde fois la même erreur.


Les années passèrent et le jeune Lloyd en parallèle avec ses études avait commencé à entrer dans le monde de la mode tandis que Chamber  lui entrait dans la politique et Luna dans ce qui était dans la finance tout comme Camus le petite frère à Azazel. Le mariage d'Earl et de Luna approchait d'ailleurs à grands pas il ne restait plus qu'un mois et Earl semblait très heureux, Luna à première vu aussi mais Azazel voyait quelque chose en elle  qui l'interpellait... Luna évitait de plus en plus Azazel mais les deux jeunes gens devaient se faire face un jour ou l'autre. Ce jour là où ils s'étaient croisés Luna lui avait juste dit qu'un nouveau chapitre s'annonçait pour elle et qu'elle était dans le fond assez anxieuse... Azazel ne put s'empêcher alors de lui demander si elle était vraiment heureuse de ce mariage... Il y eut un silence mais Azazel n'a jamais entendu ce que Luna n'avait pas pu s'empêcher de dire tout bas. « J'aurai voulu me marier à l'homme que j'aime vraiment » Après ses paroles elle avait levé les yeux vers le jeune homme qui ne semblait pas avoir entendu et fut quelque part soulagée elle rajouta alors d'une voix forte et assurée. «  Bien sûr que je le suis ! Earl est un homme bien il ne m'a jamais déçu après tout et il a toute les qualités dont pourrait rêver  une femme. »


Azazel s'était alors senti idiot, mais oui comment une femme ne pourrait elle pas aimer son ami...? Il avait tout ce qu'il faut pour être un parfait conjoint... L'amertume rongeait le cœur du jeune homme mais il ne pouvait rien dire à quoi cela servirait de toute façon ? A part semer le désordre... Non à rien et c'est bien vrai quoique Glen ferait, son destin et celui des deux personnes qu'il chérissait étaient déjà décidés à l'avance et rien n'aurait pu changer ce qui allait suivre...

V

Ce son de lyre est reconnaissable entre mille... C'est un son que personne ne souhaite entendre...


Les jours passèrent et Earl s'inquiétait pour Luna elle semblait s'affaiblir de jours en jours et ses crises recommencèrent mais Earl n'en parlait plus vraiment à Azazel... A cette époque Azazel n'avait pas remarqué que Earl commençait à devenir froid envers lui il s'inquiétait de l'état de Luna jusqu'à ce qu'elle ne vienne plus du tout en cours, on la disait malade et c'était bien vrai... Azazel se demandait ce qui avait bien pu provoquer un tel changement chez la jeune femme... Inquiet et ne pouvant aller la voir à son chevet car le père de la jeune femme lui en avait formellement interdit il refit exactement la même chose que le soir où il était parti la délivrer... Cette fois ci elle ne se trouvait pas dans cette salle, il était donc rentré par effraction depuis une fenêtre ouverte pour aller regarder discrètement dans chaque pièces.


Jusqu'à enfin trouver la bonne salle. Elle se trouvait dans une pièce vide remplie de livres avec un balcon et fixait l'horizon les yeux vides... Azazel regardait la longue robe blanche, sa robe de nuit flottait au gré du vent et lorsqu'elle entendit ses pas elle se retourna brusquement avant de lui sourire et d'avoir quelques larmes sur ses joues. Azazel s'approcha doucement d'elle et quelque chose lui disait... Quelque chose lui criait et lui hurlait qu'il avait perdu Luna...


« Azazel je suis sincèrement désolée... Je ne veux plus de cette vie... Celle que je souhaitais est loin derrière moi... Earl m'a interdit de te voir, de te parler... Tu sais Azazel depuis le début... Depuis le jour où je t'ai écoutée je crois que... je suis tombée amoureuse. »


Elle toucha les joues de son bien aimé,  de ses douces mains tandis que l'homme resta un moment abasourdie avant de tenir la main qui venait de se poser sur sa joue... Et de l'embrasser délicatement. Il avait espérer entendre ces mots tant de fois mais il avait l'impression que ses mots sonnaient comme un adieu... La jeune femme avaient les larmes qui affluaient, avant de reculer brusquement.

«  Je suis las de cette vie, et je ne veux pas te perdre... Si cela se sait... Ma famille te mènera à ta perte  , j'ai été engagée depuis petite et rien ne peut briser les engagements entre un Chamber et une Astrid ma famille a enfin pu trouver le moyen de s'allier à une famille très puissante et extrêmement riche et reconnue....

-J'accepterai Luna ! Peu importe ce qui m'arrive... 

-Non. Je suis fatiguée de voir les gens que j'aime disparaître et de vivre ainsi... Je n'aurai jamais dû te dire tout ça je comptais toujours garder toutes ces choses pour moi mais je n'ai pas pu les contenir... Je suis heureuse d'avoir connue une si jolie fleur qui deviendra encore plus belle dans le futur j'en suis certaine... Merci Azazel... »


Avant même qu'il eut le temps d'avancer sa main la jeune femme s'était laissée tomber depuis le balcon. Le jeune homme sous le choc s'était agenouillé les yeux horrifiés.... Répétant tout doucement le nom de sa bien aimée ayant encore du mal à réaliser ce qui venait de se passer... Il ne voulait pas voir le cadavre qui gisait plus bas, il ne voulait pas y croire. Et tout doucement des larmes coulèrent de ses yeux encore sous la terreur... Ne voulant pas rester plus longtemps en cet endroit Azazel s'était vite enfui et était parti se réfugier quelque part... Dans les rues, il ne savait plus trop où... Les larmes ne cessaient de couler et il se répétait sans cesse que tout cela n'était que mensonge... Avant de crier toute la douleur qu'il ressentait, toute l'amertume... Il avait été là, devant elle mais il n'avait pu rien faire pour la sauver ! Tout ça c'était de sa faute... Oui de sa faute à lui...

VII
Azazel n'était pas reparti à l'académie et ne voulait pas faire face à Earl mais... Il ne put l'éviter bien  longtemps, un jour dans une rue les deux hommes se croisèrent et la confrontation fut tout simplement inévitable...

«  Azazel comme on se retrouve... Pourquoi as tu toujours ce besoin de fuir ?!!! C'est de ta faute si Luna est morte ! De ta faute à toi !! Je te hais ! »


L'homme avait brusquement sorti son épée et Azazel l'avait évité de justesse. La voix tremblante il lui répondit.


« Earl je ne veux pas de ce combat... Il y a déjà eu assez de mal comme ça... Je ne veux pas te... »


Mais peu importe ce qu'il disait l'homme ne comprenait pas.


« Me quoi ?!! Me perdre ?!!! Mais c'est déjà le cas !! Le Earl que tu connaissais n'existe plus !! Tu n'aurais jamais dû entrer dans nos vies !! »


Ne pouvant se permettre de mourir sans avoir dit ce qu'il ressentait, Azazel sortit son épée à son tour pour se protéger. Avant de coller brusquement Earl contre un mur.


« Moi aussi !!! Moi aussi je me dis ça Earl !! Je n'aurai jamais dû entrer dans vos vies !! C'est ce que je me suis toujours dit ! Mais... Je vous aimais tellement que je ne voulais pas me séparer de vous ! Earl je n'ai jamais voulu te prendre Luna... Je n'ai jamais voulu que tout cela arrive ! Mais... Si tu le souhaites... Alors tues moi... »


Azazel lâcha tout simplement son épée qui tomba à terre et s'agenouilla devant Earl qui les mains tremblantes avait levé son épée mais au moment où il allait ôter la vie à son plus fidèle camarade, Azazel entendit le son de sa lame tomber tout proche il leva les yeux avant de voir des larmes couler sur le visage du brun.


« Je... ne peux pas te faire ça... mais... »


Sans crier gare l'homme donna un bon coup droit au jeune blond qui lui fit saigner du nez et grimacer de douleur.


« Tu as été mon plus fidèle camarade Azazel jamais je ne pourrais te tuer... Tu as toujours été comme mon propre petit frère alors comment peux tu me demander de faire une telle chose ?! Je ne peux pas te pardonner pour la mort de Luna... Même si je sais que ce n'est pas vraiment de ta faute mais moi aussi... Moi aussi je l'aimais... Mais si tu avais eu un peu plus de cran peut être qu'on en serait pas arrivé à là Azazel... J'en ai assez de toute cette histoire... Je veux plus revoir ta sale gueule... »


Alors que l'homme rangeait son épée encore les mains tremblantes il s'approcha d'Azazel et mit sa main sur sa tête en le regardant de ce regard doux et protecteur que le jeune blond avait toujours connu avant de rajouter plus bas...



« Pour le moment... »


Le brun lui tourna par la suite les talons avant de partir. Ce fut la dernière fois qu'Azazel le vit... Sa culpabilité ne fit qu'augmenter et il eut l'impression d'avoir tout perdu... Oui il avait tout perdu en perdant Luna et Earl...



Tu es mon plus fidèle camarade malgré cette haine qui me ronge la culpabilité qui nous tient nous ne pouvons nous empêcher de se tendre inlassablement la main.

*********

Les années passèrent et Azazel changea... Il cacha ce passé douloureux aux yeux de tous portant le masque de cet homme charmant que maintenant tout le monde connaît... Aujourd'hui Azazel ressemble à ces princes des contes qu'il lisait enfant mais dans son cœur il se trouve encore hideux... Il est devenu aussi riche et plus célèbre que Camus son frère et ses parents se sont mis à un peu plus le respecter... Juste à cause de son rang et de ce qu'il est devenu... Mais ce fut dur très dur pour lui de gravir les échelons il a fait de nombreux sacrifices  et a dû se salir les mains, il a tué pour gagner sa vie et la mort ne lui fait plus réellement peur. Ses parents ne finançaient absolument rien et avaient arrêtés de payer ses études . Il a donc travailler d'arrache pied et a vraiment atteint son objectif... L'homme a aussi fait le clair concernant ses origines, il a toujours été le fils d'Alois Lloyd mais pour une raison que peu savent expliquer, Azazel n'a aucune ressemblance  avec les membres de sa famille.


Aujourd'hui encore il repense sans cesse à Luna et à son fidèle camarade qu'il souhaite à la fois revoir et ne pas revoir par peur de ce qui se passerait. Mais peut être... Peut être qu'un jour si le destin le souhaite ces deux hommes se reverront encore...


Ce n'est la fin que d'une partie de l'histoire... Il y a encore bien à savoir même cet homme l'ignore encore... Nous sommes tous petits dans ce monde, mais pour certaines personnes nous sommes importantes. Cet homme qui était insignifiant a enfin compris qu'aux yeux de deux personnes il ne l'a jamais été et continue encore aujourd'hui de sa propre plume à écrire son histoire.



La vie est un navire nous passons par la joie , la tristesse, la haine. Nous avons des gens que nous rencontrons d'autres que nous perdons... Tout ce que je sais c'est qu'il faut continuer à voguer... Mais j'aurai souhaité... Voir cette vie dont je rêve devenir réalité.


 


 
Ce que je suis vraiment

 
 
Mon surnom:Oda/Zayn/Yuki/Akio et pleins d'autres!
Age: 19 ans!
Comment es-tu arrivé ici?: Je suis le papaaa de ce fofo! <3
Des choses à dire à propos du forum?  Luv luv!
Le code du règlement:
 

  Créé par Sinn sur Epicode
 



Dernière édition par Azazel G. Lloyd le Mer 7 Oct - 23:09, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ran
 
 
avatar
Messages : 303
Date d'inscription : 14/12/2012

Feuille de personnage
Maître/ Partenaire:: /
Hybrides:: /
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Cette fleur n'est qu'une illusion [Terminée]   Dim 27 Sep - 20:45




Félicitations !



J'ai beaucoup aimé ta fiche ;-; fichtre! j'ai presque pleuré!


Félicitations! Tu as complété ta fiche personnage avec brio! Te voici prêt/prête pour rp sur Hybrid Knight!
Pense bien à  recenser ton avatar! Tu peux aussi faire ta fiche de lien  et demander un logement ! Selon ton groupe tu peux aussi faire une demande d'hybride/maître/partenaire ici ~


Si tu as la moindre question, n'hésites pas à contacter tes administrateurs et modérateurs chéris que sont Azazel et Ran! <3

© Narja - Never-Utopia

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Cette fleur n'est qu'une illusion [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Akane; une fleur, une illusion
» Base Alpha Tango Zoulou du CSNU[Terminé]
» Main sans valeur et fleur
» Castle of Illusion: Starring Mickey Mouse [MD]
» eldars cette fois ci ! ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Knight :: 
Archives
 :: Archives :: Archives fiches
-