Hybrid Knight

Forum hybride/maître NC-16
 

Partagez | 
 

 Au clair de la lune mon ami pierrot montre moi le chemin [PV Cléante]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 42
Date d'inscription : 18/10/2015

Feuille de personnage
Maître/ Partenaire:: Minato
Hybrides::
Pouvoir:

MessageSujet: Au clair de la lune mon ami pierrot montre moi le chemin [PV Cléante]   Mer 9 Mar - 3:28

ft. Cléante

ft. Cain

「 Au clair de la lune mon ami pierrot montre moi le chemin. 」

Cliques sur l'image!

Priest music

Je regardais attentivement autour de moi, ma capuche qui cachait mes cheveux et une partie de mon visage m'aidait à rester discrète. Vêtue d'une grosse écharpe, d'un pantalon noir et simple , d'un haut à manche longue et de gants, sans oublier ma longue cape marron, un peu sale qui faisait office de capuche j'étais certaine de passer inaperçue. De toute façon la nuit était tombée il était difficile de distinguer clairement quelque chose .Je m'étais aventurée hors de mon royaume mais il ne faut pas croire que cela était si facile que ça de sortir de Jiyuu. J'étais sortie en même temps qu'une garde des Reds queens, les gardes m'avaient  harcelée de questions malgré mon identité.

Même si j'étais une prêtresse, une protectrice aussi du royaume vu que l'Oracle se servait de nous pour maintenir le mur qui protégeait le royaume et qu'on travaillait dans des cas particuliers aec les reds, les entrées et sorties étaient très réglementées. On ne m'avait pas vraiment autorisé à m'échapper mais j'avais fini par me faufiler dans les reds discrètement et sortis sans trop de grabuge. Quand je rentrerai la chose serait un peu plus compliqué mais je n'aurai qu'à prouver ma bonne foi, comme quoi je servais bel et bien l'Oracle et je répandais ses bonnes paroles aux gens du dehors. Il pouvait me sonder à l'intérieur du royaume et il verrait bien que mes intentions en son égard ne sont pas mauvaises. Je pensais certes que sa façon de faire à lui et notre Reine n'étaient pas bonnes mais je ne les détestais pas et ne voulais pas non plus les voir choir de leurs trônes.

Ma vision des choses a toujours été quelque peu étrange , au final on finissait par avoir du mal à me cerner, même les traits de mon  visage étaient quelque peu trompeurs. Si j'étais là c'était tout simplement parce que je voulais savoir ce qui se trouvait hors de Jiyuu, il y avaient de ces gens qui ne faisaient que parler, je préférais de mon côté agir et voir de mes propres yeux juger de moi même.  On ne pouvait se fier aux yeux de personnes à part les siens après tout. Ces sans royaumes m'intriguaient. J'étais en position de dangers ici mais j'avais le pressentiment que rien ne m'arriverait. J'avais de toute façon une arme à feu dans une de mes poches et je pouvais parfois apercevoir quelques esprits.  L'un d'entre eux m'avait en plus parler.

« Que fais tu ici ? »

C'est ce qu'il répétait mais il répétait sans cesse la même chose et je pouvais deviner sans soucis qu'il s'agissait d'un esprit mauvais. Mon pouvoir d'ombre attiraient plus les mauvais que les bons. Pour eux je leur apparaissait comme une lumière, et l'ombre est toujours attirée par la lumière. Plus je restais en leurs présence et plus mon cœur était rongé, moins je contrôlais ma folie toujours présente quelque part dans ce frêle corps. C'est bien pour ces risques que je n'usais pas de mon pouvoir et préférais ignorer les esprits que j'entendais. Plus qu'un don mon pouvoir comportait non pas un dangers ni deux mais beaucoup... Je n'avais jamais sût comment vraiment canaliser ma puissance, mais je ne me plaignais pas non plus de mon pouvoir car il était précieux lors des rituels que je faisais avec le prêtre. L'Oracle se servait après tout de ce pouvoir aussi comme celui de mes autres camarades afin d'ériger son mur. Cela ne me faisait ni chaud ni froid de savoir que je me faisais utiliser, si c'était pour mon dieu Rabô et l'Oracle pourquoi pas ?


Je frémissais légèrement en sentant un vent fort se lever et resserrais un peu mes bras autour de moi. J'avais froid. Je fixais devant moi l'immense forêt  qui s'étendait à perte de vue ! A Jiyuu on avait perdue de cette nature. Cette forêt était obscure et imposante, je pouvais deviner les dangers qui s'y trouvaient, je sentis un frisson me parcourir le bras et mes yeux brillèrent un instant. J'avais un peu peur mais j'aimais ça. J'aimais me sentir vivre. Moi ? Avoir le goût du risque ? Peut être bien, je ne savais pas trop. Mes jambes me faisaient un peu mal car j'avais fait une très longue marche et je souhaitais trouver un endroit calme pour me poser. Je finis par marcher encore guidé par la lumière de la lune et de quelques étoiles qui trônaient dans le ciel. Toutefois mes pas s'arrêtèrent nets devant un lac... C'était si beau ! Émerveillée, un peu comme une enfant sûrement je m'y dirigeais ne sentant pas de présence. Je m'approchais de l'eau, m'accroupis et pris un peu de cette eau dans le creux de ma main avant de la faire miroiter à la lumière de la lune. Elle était limpide ! Sentant ma gorge sèche je finis par en boire et soupirais d'aise. Mais bon j'avais encore faim... Et je n'avais aucune idée de ce que je pourrais bien manger ici... Me voilà bien avancer... Je finis par m'asseoir avant de fixer le ciel. En fait pour être franche si j'étais ici c'était quelque part pour les sinfuls. Je ne supportais plus de voir l'injustice qui leur sont faite. Je serrais légèrement un poing. Avant je ne connaissais même pas leur existence... Et c'est bien par regret de ma naïveté que j'avais envie de mieux connaître mon royaume mais aussi ce qu'il y avait dehors, pour ne pas être une idiote qui ne connaît que ce qui se trouve à portée de main.  

Je me levais alors et en fixant le ciel, je me disais que cet endroit était un endroit parfait pour remercier mon dieu de m'avoir guidée saine et sauve jusqu'ici. Rabô était après tout si lié à l'eau que sa prêtresse devait entrer dans un bain habillée avant d'en ressortir. Enfin les rituels étaient très divers et d'après Abel mon frère tout ça n'était que folie. Si il savait que j'étais encore prêtresse de ce dieu il me séquestrerai mais même si il essayait de le faire je ne me laisserai pas enfermer. Ce crétin se mêlait toujours de mes affaires, il devrait plutôt penser à lui même. Rien que de revoir son visage m'exaspérais, je le haïssais à un point que je ne pouvais pas même le décrire. Une haine qui s'était il y a un temps apaisé avant de grandir encore plus...


Je soufflais et fermais finalement les yeux, debout devant le lac, faisant cette fois ci le vide dans mon esprit. Je commençais alors à chanter doucement, très doucement,dans la langue du dieu Rabô. Je ne voulais pas qu'on m'entende. Je m'étais déchaussée avant de tremper mes pieds endoloris dans le lac et avais commencé discrètement quelques pas de la danse que j'avais l'habitude de faire pour une de mes prières. J'entendais dans ma tête les tambours et la flûte qu'on utilisait pour cette chanson. Rabô était un dieu déchu et pourtant il était celui qui était le plus incompris de tous à mes yeux, il aimait les chansons et était en fait triste d'Aria et de son frère qui avaient osé créer ce monde et nous avec qui passions notre temps à ternir tout ce qu'il y avait de plus pur ici bas et à nous faire la guerre. Rabô n'avait plus foi qu'en ses croyants qui arrivaient encore à raviver ce cœur froid, qui ferait pourtant notre bonheur. Certains ne croyaient pas même qu'il existait, certains remettaient après tout même en doute Aria et son frère. Légende, réalité ? Peu importait ce que les autres en pensaient... J'avais mon chapelet à la main et mon esprit était vide de toute chose. J'avais senti les esprits s'éloigner de mon corps et me sentais légère et reposée. Je ne sais combien de temps je restais à chanter et à faire les quelques pas discrets de danses pieds nus,mais je m'étais stoppée net lorsque j'entendis un bruit. Remettant correctement ma capuche je restais là où j'étais mais me mettais en garde et avais rangée mon chapelet. Mon visage était à moitié caché et difficile de savoir qui j'étais vraiment malgré la faible lumière de la nuit, le désavantage c'est que moi aussi en fait je ne distinguais rien. Peut être n'était ce que mon imagination ? Mais en y repensant je ne savais pas trop où je me trouvais exactement... Sentant une angoisse commencer à m'envahir , je pensais que par chance je me ressouviendrai des  pas que j'avais fait.


Réentendant encore un bruit je me tournais brusquement laissant fureter mes yeux verts l'air cette fois ci très méfiante et mauvaise. Je n'avais rien oser dire et m'étais contentée de poser ma main sur mon arme dans ma poche. Et moi qui pensais que j'étais seule ici, eh bien je crois que c'était un peu raté...

_________________


Voice of Cain Donnes moi ta bénédiction, envois moi un de tes anges du sommeil, montres moi tes ailes blanches et endors nous à jamais. Moi qui porte un nom destiné à pécher, je te vénérerai éternellement oh toi dieu si incompris, mon amour sans borne et mon corps t'appartiennent éternellement. Apportes à ce monde la fin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Au clair de la lune mon ami pierrot montre moi le chemin [PV Cléante]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aide Schéma " Clair de Lune"
» Morpho hache éclair
» La Lune de Little Big Sackboy
» Le Mystérieux Crâne d'Acier sur la lune Dent-d'Or.
» Le coup de lune........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Knight :: Lac-