Hybrid Knight

Forum hybride/maître NC-16
 

Partagez | 
 

 Nath la vachette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Nath la vachette   Lun 30 Nov - 15:47



Nath Crin-de-Rubis


Prénom : Nath
Nom : Crin-de-Rubis
Âge : 23 ans
Sexe : Mâle
Orientation sexuelle : N'importe qui
Groupe : Rebelle Hybride
Royaume : Aucun
Rang : Errant
Métier : Joaillier de pacotille
Animal : Taureau
Pouvoir : Terre – Il pense ne pas avoir de pouvoir mais c’est juste qu’il ne le remarque pas quand il l’utilise, si bien qu’il n’a jamais appris à le maîtriser et que son utilisation est soumise à ses émotions.
Quand ses états d’âme changent, il fait pousser de l’herbe, quelques brins, dans la terre la plus proche. S’il est dans des émotions négatives, il fera plutôt pousser des plantes comme des vénéneuses ou des ronces. Au contraire s’il est dans des émotions positives, il favorisera la pousse de fleurs.
Bien sûr, ceci ne fonctionne que dans les endroits où des plantes peuvent pousser. Ce qui veut dire que dans la roche, le sable, il ne sera pas possible de remarquer ce pouvoir faire effet.


Caractère
Quand on le voit pour la première fois, on n’aura aucune difficulté à deviner son caractère. Tassé sur lui-même dans un coin, ça ne peut être qu’une personne d’une timidité excessive, qui souhaite ne pas gêner les autres, qui parle d’une petite voix.
Mais qui aurait cru que c’était à ce point ? Sa timidité est excessive au point que l’aborder le fera paniquer, bredouiller et pleurer, sans que vous sachiez pourquoi, sans qu’il sache vraiment lui-même pourquoi. Son souhait de ne pas gêner, causé par son sentiment d’inutilité, son impression d’avoir trahi sa famille par sa simple existence, va jusqu’à vouloir se voir disparaitre, en a fini par devenir masochiste. Sa faible voix, il a voulu la corriger, et a appris à crier fort, même s’il n’hausse finalement la voix que très rarement. La moindre petite chose peut lui faire peur, le faire paniquer et le faire pleurer, pour un rien. Cependant, une fois que vous aurez réussis à le calmer, il sera prompt à vous faire confiance et pourra, éventuellement, même se montrer joyeux.
Outre tous ces traits peu enviables, il possède cependant une passion indéniable pour les joyaux et les belles pierres, précieuses, fines, ou simplement ornementales. Il a appris à travailler ces pierres, celles qu’il pouvait trouver et qui lui plaisaient, pour en faire des bijoux, des joyaux, et a aimé ça, se développant au passage une bonne vue, au point d’en faire non-officiellement son métier. Non-officiellement, car jamais il n’oserait s’appeler joaillier, ne se trouvant pas assez doué pour se revendiquer du métier.



Physique
Un être frêle et dénué d’assurance à première vue, il n’est pas très grand ou peut-être se tasse-t-il un peu trop sur lui-même. Mais même s’il semble ne pas vouloir qu’on le remarque, sa façon de se présenter est toute différente.
En effet, souvent habillé avec des vêtements de couleur vive, on ne peut pas dire qu’il passe inaperçu. Mais contrairement aux insectes dont la vivacité des couleurs indique leur dangerosité, la sienne est plutôt un leurre, faire croire qu’il est dangereux alors qu’il est en réalité inoffensif. Son attirail servant à impressionner qui pourrait lui vouloir du mal ne s’arrête pas là. Inspiré par la nature et les animaux, il s’est construit de fausses cornes en métal qu’il porte comme un bandeau et qu’il agrémente d’une épaisse crinière artificielle et possède également un gantelet griffu en métal. Un seul, parce qu’en porter rend les opérations du quotidien plus difficiles pour lui.
Si l’on met de côté tout ça, il n’a absolument rien d’impressionnant. Au contraire, il serait presque pathétique pour un hybride. Contrairement aux autres membres de sa famille, aux autres hybrides bovins qu’il connait, lui n’a absolument aucun trait physique de son hybridation. À tout point, il ressemble à un humain banal : peau clair, presque pâle, cheveux à la couleur similaire aux vaches rouges, tombants un peu en dessous des épaules, yeux noisette aux reflets jaunes. Seules particularités, de nombreuses cicatrices parcourent son corps.



Histoire
Ils vivent dans le secteur zéros, migrant constamment entre l’étendue désertique et la luxuriante forêt. Mais pas la ville noire, ils fuient les constructions humaines comme la peste. Depuis quelques générations, ce rassemblement nomade d’hybrides de type bovin vivait hors des zones de vie d’humains ou d’hybrides, Queens, Clans, et même des gens qui n’étaient ni de l’un ni de l’autre. Ils ont développé une autonomie qui leur permet de ne pas avoir à entre en contact avec d’autres, avec des traditions qui leur sont propres.

C’est ainsi donc dans ce rassemblement d’hybrides, qu’ils nomment eux-mêmes tribu, qu’est né notre personnage, celui qui nous intéresse aujourd’hui. Contrairement aux autres hybrides de la tribu, ce petit garçon n’avait aucun trait physique de son hybridation, alors que son père était pourvu d’une imposante paire de cornes et sa mère d’une douce queue bovine couplée avec des sabots à ses pieds. Tout ce qu'on pouvait considérer comme digne héritage de sa lignée, c'était la couleur de ses cheveux qui était en tout point similaire à la robe des vaches rouges de la tribu.

Pour les parents, c’était leur troisième enfant. Avant ce petit garçon, ils avaient donné naissance à deux filles, une charmante vachette du nom d’Alcyone aux cheveux courts brun foncés possédant une belle queue à la fourrure douce et Mérope, une demoiselle à courtes cornes et au caractère bien trempé, portant des cheveux blonds foncés d’une longueur non négligeable.

Mais le fait que ce bébé n’avait aucun trait bovin, qu’il ressemblait parfaitement à un humain, ne les inquiétait nullement. La tribu avait déjà vu la naissance d’enfants semblables. Cependant, à la difficulté des conditions de vie qui provoquait un taux important de mortalité infantile, ils étaient généralement parmi les victimes. Et parmi ceux qui avaient pu survivre plus longtemps, rares étaient ceux qui avaient vécu le restant de leur vie au sein de leur tribu de naissance. Cependant, ces choses-là, les parents n’y pensèrent pas. C’était leur enfant et ils feraient de leur mieux pour qu’il soit bien et en bonne santé. Ils nommèrent leur unique fils Nath.

Comme à tous les mâles de la tribu, on tenta d’apprendre les bases à Nath : la chasse, le maniement d’armes tel que le couteau et l’arc, le self-défense, les plantes utiles et divers moyens de les utiliser, etc. Cependant, certaines choses fut rapidement évidentes quant à ce garçon. Contrairement à d’autres enfants qui présentaient un physique similaire à lui, Nath n’avait même pas les capacités physiques des siens. De ce fait, le programme d’apprentissage qu’on lui avait fait n’était pas adapté, puisqu’il était manifestement trop faible et pas assez doué pour ceci. De plus, une grosse interrogation se souleva : celle de ses pouvoirs. Pour autant qu’il était visible, il ne s’en développait aucun chez lui.

Cependant, on remarquait que les travaux moins physiques, plus minutieux, étaient davantage sa tasse de thé. Il lui fut alors enseigné la fabrication d’objets en tout genre, le tissage du tissu, la couture, et bien d’autres choses. Pour ceci, il était doué. Même, on remarquait chez lui un don et une passion pour tout ce qui était création de bijoux et sertissage de pierres. S’il ne faisait pas ce qu’on attendait, chez les siens, d’un mâle, ses parents étaient tout de même fiers de lui. Cependant, Nath avait des sentiments différents. Il avait beau être doué pour quelque chose, il trouvait ceci trivial, inutile, et aurait préféré pouvoir être utile à sa tribu autrement. Après tout, ce n’était pas des pierres brillantes serties dans un carquois qui allaient rapporté à manger.

Bientôt, il sentit le besoin de s’éloigner des siens, s’en voulant d’être un gêne, un poids inutile. Il ne voulait plus être un fardeau pour eux. Fort de ces sensations, il finit par quitter la tribu, un soir alors que tout le monde dormait. Il n’avait même pas 13 ans. Emportant quelques affaires comme une couverture, un petit arc pour chasser et un couteau, il partit seul dans la forêt, bien décidé à ne plus revoir sa famille, à ne plus être un boulet pour eux.

Son escapade ne dura même pas une journée. Le lendemain, au soir, on le retrouva, épuisé, sale et même blessé. Il avait laissé assez de traces de son passage pour que, selon les mots que certains avaient employés, même un bébé le retrouve. Ces mots, lâchés sur le ton de la plaisanterie malgré le fait qu’ils étaient vraiment pensés, étaient loin de rendre Nath mieux. Au contraire, l’échec de sa fugue le faisait se sentir encore plus mal. Même si tout le monde lui disait que non, il n’est pas inutile, les arguments qu’ils lui donnaient n’étaient pas valables à ses yeux.

Après ceci, chaque jour devenait plus difficile à vivre. Il n’avait aucune envie de se lever le matin, et surtout, il n’en voyait pas l’intérêt. De ses journées, il ne faisait rien de bien, ne faisant qu’exploiter les ressources récupérées par les autres pour assurer sa subsistance. Le soir, il se couchait souvent sans dîner, avant tout le monde, à l’écart, seul. Si ce comportement inquiétait tout de même, les parents et le reste des bovins considéraient cette attitude comme étant une conséquence de la crise d’adolescence et, considérant que ça finirait bien par passer, décidèrent de le laisser tranquille.

Quelques jours à peine après son 13ème anniversaire, un notable jour, Nath ne se réveilla pas. Lorsqu’on vint le trouver, on remarqua une flaque de liquide rouge provenant de son bras gauche, dans lequel il baignait. Le garçon avait tenté de se suicider. Heureusement, l’acte fut découvert à temps, avant qu’il ne se vide trop de son sang, et la plaie faite au couteau fut soignée.

Lorsqu’il reprit conscience, il fut déçu, triste, de voir qu’il était toujours en vie. On essaya de comprendre pourquoi il avait fait ça, mais ils ne comprenaient pas le sentiment d’inutilité du garçon qui avait pourtant déjà fait de son mieux en vain pour rendre obsolète cette sensation.

Par la suite, il tenta à nouveau plusieurs fois de mettre fin à ses jours, mais à chaque fois, ses tentatives fut vaines, se soldant par un échec cuisant qui blessait son amour-propre. Il voulut se pendre, attachant une corde qu’il avait subtilisée à une branche, mais celle-ci ne supporta pas son poids et se détacha de l’arbre, lui provoquant une ouverture sanguinolente au crâne lorsque la branche lui était tombée dessus et une fracture de la jambe résultant de sa collision avec le sol. Une autre fois, il voulut se jeter du haut d’une falaise mais s’en sorti miraculeusement qu’avec quelques os fracturés. Encore une fois suivante, il partit un soir seul dans le désert, espérant mourir du froid nocturne, mais alors qu’il commençait à perdre connaissance sous l’engourdissement de ses sens, un inconnu le rapporta parmi les siens. Quelques exemples parmi tant d’autres.

De ces échecs répartis sur plusieurs années, Nath maintenant âgé de 18 ans en tira une leçon : le destin ne voulait pas le laisser mourir, pas encore, et ni les enfers, ni le paradis ne veulent de lui. Il cessa de se blesser pour se tuer, ayant bien compris que ça ne servait à rien, soulageant sa tribu qui n’avait plus à le surveiller sans arrêt. Cependant, il continua à se faire du mal, mais pour une autre raison. Il aimait ça. Il avait appris à aimer ça. La douleur, une sensation à la fois brûlante et gelée, était devenue si douce pour lui, une amie aimante qui lui donne en une certaine manière l’impression que sa présence est nécessaire quelque part. Notion trop abstraite, il n’a jamais su l’expliquer à quiconque, mais ça ne l’a jamais empêché de laisser libre court à son masochisme.

Puis un jour, il se décida finalement. Fatigué par sa propre apathie et sa propre inutilité, il prit la décision de quitter sa tribu. À 20 ans, il les quitta, dans sans quelques conseils de ceux qu’il avait accompagné depuis sa naissance, par rapport au monde, à ceux qui pourraient vouloir supprimer sa liberté ou sa vie, des façons de faire fuir les bêtes sauvages, où il pouvait être en sécurité... Ce fut difficile, parfois encore aujourd’hui il regrette sa décision, mais même lorsqu’il avait voulu faire demi-tour, il n’y était pas parvenu. Les siens étaient devenus introuvables, ou bien était-il juste trop mauvais pour réussir à les retrouver. Tout ce qu'il avait comme souvenir des siens, c'était son nom, « Crin-de-Rubis », dans la pure tradition de la tribu qui veut qu'une fois l'âge adulte atteinte, on donne un nom de ce genre aux enfants.

Ainsi il erra, sans but vraiment, s’approchant ici curieusement du territoire des Clans, s’approchant là précautionneusement du territoire des Queens, n’osant cependant pénétrer dans ni l’un ni l’autre. Pour survivre, il ramassait ce qu’il trouvait, des pièces de métal, des beaux cailloux, parfois achetant aussi quelques pierres ou matériaux, et faisait de son mieux pour donner à tout ceci une forme agréable avant de revendre difficilement tout ceci au premier qui voudrait lui en donner un peu d’argent ou de nourriture.

En apprenant davantage sur le monde dans lequel il vivait, il en a tout d’abord apprit plus sur lui-même. Il s’est découvert une timidité extrême, une phobie sociale provoquant chez lui des bégaiements incompréhensibles lorsqu’il aborde ou est abordé par quelqu’un, généralement suivis de larmes de terreur, de gêne et de frustration. Cette phobie, il ne parvient que difficilement à la surmonter lorsqu’il est question de ses créations, mais la tête qu’il tirait alors lui a souvent apporté la pitié des gens et un peu plus que ce qu’il aurait dû avoir en termes d’argent, de nourriture, ou autre.

Aussi, il s’est surprit à envier les hybrides Queens, qui voyaient leur vie tracée, qui finissaient par savoir quel travail ils feraient, où ils seraient utiles. Il connaissait aussi l’existence des sinfuls, et pensait que, s’il était né Queen, il serait un sinful. Il enviait aussi les hybrides Clans qui avaient un maître, quelqu’un qui voulait d’eux et pour qui ils pourraient être utiles. Lorsqu’il en entendait parler par d’autres hybrides, certains s’insurgeaient contre les systèmes des Queens et des Clans, mais pour Nath, que ce soit l’un ou l’autre, c’était désirable. Si pour l’un camp, c’était inaccessible, il se ferait volontiers attraper par un Clan pour pouvoir servir enfin à quelque chose. Seulement, pour le moment, il n’en avait pas l’occasion, de plus, il ne savait pas différencier ceux qui pourraient le tuer de ceux qui pourraient lui permettre de changer de vie.


Irl...
Surnom : Thyerus - Aussi connu ici-bas sous le "doux" nom d'Alec (J'ai un don pour les noms courts)
Ton âge : Error 418 (I'm a Teapot)
Le personnage sur l'avatar : Mitsunari Ishida (Samurai Warriors)
Comment tu as découvert le forum : J'ai suivis une fleur qui volait...
Un mot à dire sur le fofo?: Miaou ?
Le code :


© Code by KoroJuùrii


Dernière édition par Nath Crin-de-Rubis le Mer 2 Déc - 21:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Nath la vachette   Lun 30 Nov - 16:09

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Nath la vachette   Lun 30 Nov - 19:50

Bienvenuuuue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 248
Date d'inscription : 25/04/2015

Feuille de personnage
Maître/ Partenaire::
Hybrides:: Aucun!
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Nath la vachette   Mer 2 Déc - 12:01

Tout d'abord rebienvenue!! *^* Et jolie fiche aussi ^^ (Le pauvre tout de même il me fait de la peine) J'ai tout aimé le seul souci c'est le fait qu'il n'ait vraiment aucun attribut animaux, ni même un tic, un trait de caractère enfin un petit quelque chose qui fait qu'il est hybride. Je sais ça fait partie de la fiche >< Le seul souci c'est que le terme d'hybride en lui même est un mélange des genres, d'humains et animal ici par conséquent. Dans le terme d'hybride en lui même il faut quelque chose qui ressemble, qui montre qu'il soit ben justement un mélange, sinon ça n'est pas un mélange même si ses deux parents sont hybrides, à ce moment il est humain, on aurai pu croire que dans la lignée d'un de tes parents il y avait un humain et tu es devenu tout simplement comme lui, sauf qu'on ne le sait pas, à ce moment là tu serai un ronin. Par contre ce que je te conseille en fait pour garder vraiment ta fiche comme elle est et ne rien changer c'est de mettre un trait de ressemblance de l'animal qui ne se remarque pas vraiment. Par exemple la racine des cheveux leur couleur. Ou bien encore les yeux un petit détail qui ne se remarque pas, ou encore tes ongles que ce soit de mains ou de pieds peut être que sur tes pieds ils sont noirs, les sabots de taureaux sont noirs après tout. Ou tes poils enfin bref peu importe un petit détail de rien du tout sinon je ne pourrais en fait pas te classer en hybride mais plutôt en Ronin car tu ne sembles avoir aucun gênes hybrides en fait >< Il me faut un petit détail au moins >< Voili voilou ^^

_________________

Merci Leim pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 248
Date d'inscription : 25/04/2015

Feuille de personnage
Maître/ Partenaire::
Hybrides:: Aucun!
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Nath la vachette   Mer 2 Déc - 23:09




Félicitations !



Tout me semble maintenant parfait! *^* Je te félicite tu es validé! ^^
Félicitations! Tu as complété ta fiche personnage avec brio! Te voici prêt/prête pour rp sur Hybrid Knight!
Pense bien à recenser ton avatar! Tu peux aussi faire ta fiche de lien et demander un logement ! Selon ton groupe tu peux aussi faire une demande d'hybride/maître/partenaire ici ~ Si tu es un double compte, n'oublie pas de le recenser ici !


Si tu as la moindre question, n'hésites pas à contacter tes administrateurs et modérateurs chéris que sont Azazel et Ran! <3

© Narja - Never-Utopia

_________________

Merci Leim pour le kit!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nath la vachette   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nath la vachette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BON ANNIVERSAIRE NATH
» joyeux anniversaire Nath
» Lâcher la vachette !
» INAGO preview 44 !
» Intervilles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Knight :: Validée :: Hybrides-