Hybrid Knight

Forum hybride/maître NC-16
 

Partagez | 
 

 Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Mer 14 Oct - 20:25



Sauvetage indispensable


d'une hybride en détresse



Feat Edward Wellbe


Cela devait faire environ un mois que je n'avais pas revu Edward Wellbe. La première raison était que je n'étais pas retourné dans le refuge dans lequel il m'avait emmenée. Ensuite, c'était parce que je l'évitais. Surtout depuis qu'il m'avait rendu mon médaillon, rénové, sur lequel l'inscription disait :

POUR MYLENE
DE EDWARD WELLBE


Je ne comprenais pas... Il y avait deux solutions qui s'offraient à moi : soit il était ce petit garçon qui m'avait sculpté ce talisman alors que je mendiais dans les rues d'une ville après la disparition de mes parents, soit il s'était moqué de moi en mettant son nom qui commençait par la même lettre. Et comme j'étais vraiment trop instable pour être certaine de ne pas le frapper en cas de "mauvaise réponse", je préférais ne pas le voir.

Je vaquais donc à mes occupations habituelles : surveiller mon territoire, chasser, faire la cueillette de denrées et punir les humains en me servant gratuitement dans leurs réserves pour la nourriture... ou l'argent que je laissais pour les personnes à l'abri sans me faire voir d'eux. Je ne voulais pas que cet humain prétentieux et froid pense quoi que ce soit de moi mis à part ce qu'il pensait déjà.
Le Noble qui s'était installé un mois auparavant dans le village avoisinant mes bois était partit depuis longtemps et je faisais de plus en plus souvent des allers-retours entre mon antre et le royaume de Jiyuu que je m'amusais à visiter et à dérober. C'est même là que j'avais rencontré Crystal, une hybride papillon, alors que je me rassasiais dans une caserne. Enfin... disons plutôt qu'elle m'a aidée à fuir.

Cette fois, je souhaitais me servir dans de précieuses denrées "rares" mais dont je me raffolais. Pendant le voyage, j'avais entendu dire qu'un marchand en vendait plein, du moins, plus que tous les autres. C'est là que je décidai d'aller me servir. Une nuit, après un long et minutieux repérage des lieux, je passai par les toits pour arriver directement dans le grenier qui servait d'entrepôt. Ce que, malheureusement, je n'avais pas prévu, c'est que ce bougre d'humain avait placé un piège. Ce dernier était un mécanisme qui alertait la garde qui pouvait arriver en quelques minutes. Je fus donc surprise par leur arrivée et une course poursuite sur les toits démarra. Pendant celle-ci, afin d'être plus à l'aise et d'être plus agile dans l'évitement des flèches qu'on me lançait, je pris ma forme animale. Je fus douée, mais la ficelle de mon pendentif se cassa et mon médaillon tomba sur le toit sur lequel j'étais. Ne pouvant me résoudre à le laisser, je fis demi-tour pour le récupérer. Cela me fut fatal : une flèche vint se ficher entre mon épaule et mon cœur. Mal en point, je ne parvint pas à continuer ma fuite ou même me lever pour me cacher. Les gardes me firent donc prisonnière et m'emmenèrent dans un centre vétérinaire. Là, je fus enfermée dans une cage parce que je refusais de reprendre ma forme humaine et, de toute façon, m'approcher était au risque et péril de la personne qui le souhaitait. Il fut donc décidé d'attendre le lendemain puisque ma vie ne semblait pas en danger.

Les jours passèrent et personne ne parvint à m'approcher sans me donner un sédatif. Et même lorsque la flèche fut retirée, je ne guérissais pas. Je ne prenais pas les médicaments qu'on tentait de m'administrer, je ne mangeais pas, ni ne buvais. Sans parler que j'arrachais toutes les intraveineuses qu'on me mettait. Finalement, on me laissa dans mon état qui ne cessait d'empirer. Soit je serais jugée pour mes crimes, soit je mourrais. Et moi, j'attendais, fiévreuse et morte de douleur, sous ma forme de renard.

© code by Lou' sur Epicode



Dernière édition par Mylène le Dim 18 Oct - 1:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Mer 14 Oct - 22:07


Sauvetage indispensable
d'une hybride en détresse.


Edward & Mylène




Un mois, c'était la durée de ma dernière mission. Quelques fois, j'avais l’opportunité de pouvoir rentrer faire un tour dans la forêt, alors j'allais, histoire de voir si je pouvais lui parler. Mais à chaque fois, elle n'était pas là, je commençais à m'inquiéter pour elle.
Puis vint le moment, où, ma mission finit, je devais rendre et tenir compte de la fin du contrat. Je devais donc aller en Jiyuu, là-bas se trouvait l'un de mes fournisseurs régulier de contrats ou de travail.
Pour accéder au bâtiment où il était, il fallait prendre un chemin un peu compliqué. Il y avait une petit ruelle entre deux magasins, l'un des vêtements, l'autre de chaussure.  En passant par cette ruelle, pour les plus attentifs on peut se rendre compte d'un passage entre deux murs sur la droite avant d'atteindre un cul-de-sac et à la fin de se passage se trouvait une place où se trouvait en face, le bâtiment.
Une fois rentré dans celui-ci, j'allai directement prendre mon dû. Au comptoir, j'entendis deux personnes parler entre-eux.

« Quelqu'un à volé un marchand et apparemment, la voleuse s'est faite avoir… vraiment pas douée... »


L'autre répliqua d'un ton enjoué.

« Ouais ! J'ai entendu ça ! Apparemment c'est une hybride renarde ! Une flèche en plein dans la poitrine, juste à côté du cœur ! Ça lui apprendra ça tient...  »

Je me dirigeai alors vers lui d'un pas décidé, je le pris par le col et lui dis ton frustré et colérique :

« Où ? Où est-elle !? »

Il me répondit directement, apeuré :

« A ce qui paraît, elle est dans un centre médical pour hybride... »

Je pris mon sac qui contenait ma récompense. Après quelques minutes, je finis par trouver ce fameux endroit. Je cachai mon visage grâce à une sorte d'écharpe avant d'entrer dans le bâtiment, je ne pouvais être reconnu maintenant.
Grâce à mon pouvoir, je réussis à me faufiler jusqu'aux salles de soins. Une fois sortit, je la vis, derrière une vitre, à côté du médecin sensé la soigner.
Il ne fut pas surpris lors de mon apparition ce qu'était plutôt étrange, mais je n'en demandais pas plus. Il me dit alors :

« Que peut bien faire ici le passeur noir ? »

Toujours en regardant à travers la vitre, je lui répondis d'une voix basse :

« Des affaires personnelles… De ce que j'ai entendu, son état est critique. Je peux quand-même m'approcher d'elle ? »

Il me dit en rigolant :

« Vous pouvez toujours essayer mais elle refuse catégoriquement tout traitement, soins ou compagnie ! »

Dès la fin de cette phrase je poussai la porte et me dirigeai vers elle.

« Salut toi ! Ça fait un petit moment que je t'avais pas vu ! Et malheureusement, ça n'a pas l'air de t'avoir réussi... »

Je m'accroupis puis avançai mes bras lentement. Je forçai un petit peu, jusqu'à pouvoir la caresser et baissai un peu le vêtement qui me couvrait la partie basse du visage afin qu'elle puisse me reconnaitre.

« Qu'est-ce que t'as bien pu faire comme bêtise encore hein ? »



#663300 <-- Moi
#006600 <-- PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Mer 14 Oct - 23:09



Sauvetage indispensable


d'une hybride en détresse



Feat Edward Wellbe


J'étais allongée tout au fond de ma cage, la respiration difficile et la sueur dégoulinante sous mes poils de renard. Quand j'ouvrais les yeux, je voyais flou. Les sons que j'entendais étaient plus ou moins déformés. Le temps qui passait ne me parlait pas. J'étais comme déconnectée de ce qui m'entourait, jusqu'à ce que quelqu'un s'approche trop près de moi.

Pour le moment, je savais qu'une personne s'était arrêtée près de moi. Elle avait congédié les autres personnes qui l'accompagnaient. Tant qu'elle ne s'approchait pas, je ne voulais pas dépenser mes maigres forces. Il fallait que je les économise le plus possible. Non pas que j'avais des idées d'évasion (mon esprit n'était pas assez claire pour cela), mais je voulais être certaine de pouvoir me défendre un minimum en cas d'intrusion de mon espace "personnel".

Bientôt, des voix me parvinrent :

« Que peut bien faire ici le passeur noir ? »

Je ne réagis pas. Cela ne pouvait tout bonnement pas être possible qu'il soit venu pour moi. Je tendis donc l'oreille pour voir si le médecin parlait seul, ou si l'impossible s'était produit. Mais il y eu un grand moment pendant lequel je n'entendis rien. Je me re-détendis donc jusqu'à ce que le médecin rit en concluant d'une étrange manière :

« Vous pouvez toujours essayer mais elle refuse catégoriquement tout traitement, soins ou compagnie ! »

Suite à cela, le bruit de la porte qui s'ouvre me parvint, me faisant ouvrir les yeux doucement. Ce n'est que lorsque j'entendis enfin une voix que je regardai la personne qui était de plus en plus proche de l'espace critique :

« Salut toi ! Ça fait un petit moment que je t'avais pas vue ! Et malheureusement, ça n'a pas l'air de t'avoir réussi... »

Je ne reconnu pas sa voix, mais il prétendait que nous nous connaissions. Cela ne m'empêcha pas de me relever faiblement avant d'émettre des grondement d'avertissement. Je ne voyais que des formes que seules les couleurs me permettaient de distinguer quoi était quoi... à peu près. Ainsi, je vis ce qui devait être une main s'avancer vers moi. Je grognai donc de plus en plus fort. Mais cela n'arrêta pas le geste qui s'avançait dangereusement de moi. Quand la main fut à quelques centimètres de moi, prête à m'atteindre, je sortis les crocs et tentai de le mordre. Je réussis à le faire, mais je n'eus pas de réaction. Je gardai donc ma prise, ce qui n'empêcha pas mon interlocuteur de me demander :

« Qu'est-ce que t'as bien pu faire comme bêtise encore hein ? »

Je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire, où il voulait en venir. Alors, je recommençai à gronder en serrant toujours sa main entre mes dents. Pourtant, je me sentais faiblir. Ce qu'ils pouvaient être tenaces ces hommes!


© code by Lou' sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Mer 14 Oct - 23:38


Sauvetage indispensable
d'une hybride en détresse.


Edward & Mylène




Elle me mordit tout en grognant, elle ne devait pas me reconnaître ce qui est compréhensible vu la blessure qu'elle avait reçu. Ce qui d'ailleurs ne me rendait pas moins énervé que plus tôt dans la journée.
Malgré le fait qu'elle me morde où qu'elle continu de garder ses crocs enfoncés dans ma main, j'essaye de mon possible de montrer le moins possible, la douleur que cela me procurait. De l'autre main, je lui caressais alors la tête avec un doux sourire.
Puis je rapprochais mon visage du sien, lui chuchotant ceci :

« C'est moi, Ed'. Je suis venu prendre des tes nouvelles plusieurs fois mais tu n'étais pas à l'endroit habituel alors quand j'ai entendu parler d'une hybride renarde blessée et qui plus est voleuse, j'ai tout de suite su que c'était toi. »

Après l'avoir suffisamment caressé, j'arrêtais et laissais ma main derrière sa tête afin de l'aider à bien la positionner pour qu'elle se sente mieux si le besoin est.

« Écoute moi s'il te plaît, tu dois te faire soigner, tu ne peux plus rester comme ça, tu vas finir par mourir ! »

Elle me lâcha la main, sanguinolent et laissa sa tête s'appuyer contre mon autre main. Je l'aidai donc à bien la positionner puis lui dis à voix basse :

« Tu ne veux pas ? Très bien, alors à ce soir ma jolie renarde têtue. »

J'étais d'ailleurs étonné, elle devait sacrément souffrir de sa blessure et je me demandais aussi comment elle pouvait tenir après avoir perdu autant de sang. Je mis ma main pleine de sang dans une de mes poches avant de la ressortir une fois sortis de la salle.

« Bon, j'ai fini de dire ce que j'avais à dire. Par contre, vu l'état de ma main, je suppose que vous avez compris qu'elle ne veut toujours de visite. »

Bien que cela me fis mal, ça m'aidai à être plus convainquant envers le docteur. Je partis donc après, d'un pas assuré et disparaissant au fur et à mesure que j'avançai.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Jeu 15 Oct - 8:57



Sauvetage indispensable


d'une hybride en détresse



Feat Edward Wellbe


Je me sentais faiblir. Je ne lâchai pas ma prise pour autant. Cet humain devait comprendre que je ne voulais plus qu'on me touche, ni qu'on s'occupe de moi. Mais le message ne semblait pas passer : sur le haut de ma tête, je sentis une autre main me caresser avec une grande douceur. Ahurie et apeurée, je baissai mes oreilles contre mon crâne sans lâcher prise. Puis, me faisant reculer, il s'approcha de moi pour me chuchoter des mots que j'eus énormément de mal à comprendre :

« C'est moi, Ed'. Je suis venu prendre des tes nouvelles plusieurs fois mais tu n'étais pas à l'endroit habituel alors quand j'ai entendu parler d'une hybride renarde blessée et qui plus est voleuse, j'ai tout de suite su que c'était toi. »

Alors... l'impossible s'était réalisé? J'arrêtai de grogner, affaiblie, mais aussi contente qu'il soit venu me voir. Si seulement j'avais pu reprendre ma forme humaine...
Sa main arrêta de ma caresser pour plutôt se mettre sur le côté de ma tête, la soutenant. J'appréciai ce geste. Bien qu'il soit humain, je commençais à apprécier Edward et j'espérais que mon état n'altérait pas mon jugement.

« Écoute moi s'il te plaît, tu dois te faire soigner, tu ne peux plus rester comme ça, tu vas finir par mourir ! »

Je le lâchai en pensant : Plutôt mourir dans ce trou plutôt que me faire soigner par des humains! Pour le lui signifier, je laissai ma tête de renarde dans son autre main alors que celle que j'avais tenue entre mes crocs saignait. Ne ressentait-il pas la douleur? Je n'en savais fichtre rien...
Avec douceur, il me posa la tête confortablement avant de me parler tout bas. Mais je ne compris rien. J'étais en train de m'endormir, d'être entraînée loin par la douleur et la faiblesse que j'avais plus ou moins choisie. Ce que je ressentis par contre, ce fut sa chaleur qui s'éloignait de moi. J'eus froid. Mais cela ne m'empêcha pas pour autant de sombrer dans l'inconscience.

Lorsque je me réveillai, je me sentais mal. Je n'arrivais plus ni à bouger, ni à émettre le moindre son, et encore moins à reconnaître ce qui m'entourait. Je ne fis donc rien, mis à part réfléchir un peu. Je n'avais rien d'autre pour m'occuper.
Que m'a dit Ed', quand il était là? Je ne sais plus... Ah! si... Que si je restai ainsi j'allais mourir. Je vais quand même pas mourir sous ma forme de renard... Comment je dois faire pour me retransformer déjà? Je ne me souviens pas...

Abandonnant totalement l'idée de reprendre ma forme humaine, je tentai de rester un peu plus longtemps consciente. Mais je ne tins pas très longtemps. Juste le temps d'entendre quelqu'un entrer dans ma cage. Qu'allait-on me faire encore?


© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Jeu 15 Oct - 11:13


Sauvetage indispensable
d'une hybride en détresse.


Edward & Mylène




Après quelques heures, je finis par revenir dans le royaume. Il commençait à faire nuit, j'étais en compagnie de d'autres personnes. Avec mes compagnons, on se dirigea vers le centre médical et attendit que celui-ci ferme.
Je leurs fis signe d'attendre ici puis grâce à mon pouvoir je réussis à me faufiler à l'intérieur. J'eus un peu de mal à passer les portes ou à la retrouver mais je finis par y arriver.

A mon arrivé devant sa salle, je la vis, allongée sans bouger. Je me faufiler donc à l'intérieur et une fois ceci fait, je me dépêchai de la rejoindre. A ce moment je m'accroupis et me mis à la caresser.

« Tu n'en fais toujours qu'à ta tête hein… »

Je restais quelques secondes à la regarder et la caresser puis je mis le manteau qui me couvrait sur le sol. Je la pris dans mes bras, le plus doucement et délicatement que je pouvais et la mis dedans puis l'enroulais dedans comme une couverture. Je vis aussi sur le côté, le médaillon, tâché de sang.

Tu n'es qu'une idiote, j'aurai pu t'en refaire un... pensais-je.

Je le pris et le mis à l'intérieur du vêtement afin qu'il soit toujours avec elle.
Dans le chemin à sens inverse, je fis attention à elle et restai donc le plus longtemps possible à l'intérieur de mon pouvoir puis ressortis à côté de mes compagnons.
Ceux-ci étaient en réalité Al' qui avait tenu à m'accompagner et le docteur à qui j'avais demandais personnellement de venir pour aider au mieux la renarde, le temps tout du moins, que l'on soit de nouveau chez nous.
Alors que le docteur vérifia sa blessure il me dit en chuchotant :

« Je ne sais comment elle a réussit à tenir jusque là, la blessure est profonde mais le plus important est qu'elle a perdu beaucoup de sang mais je pense pouvoir faire en sorte de la maintenir en état le temps que l'on arrive à rentrer ».


Cependant, le docteur de la journée, qui devait prendre soin de l'hybride était là, accompagnait de quelques militaires. Je mis immédiatement mon avant-bras devant ma tête et fis entrer mes compagnons dans mon pouvoir. J'eus du mal ce qui me fatiguai et mis donc bien plus longtemps à m'engouffrer moi-même. L'un des militaires eut le temps de tirer une flèche qui m’atteignit au niveau de l'épaule.


« Tu n'aurais pas dû faire cela, bien que tu sois déserteur, désormais après avoir aidé une tête recherchée, la tienne le sera aussi. »

Cette voix, je la reconnue, c'était ma partenaire lorsque j'étais Guardians. Une femme au corps généreux, cheveux bruns presque noir et d'un comportement dévoué au Royaume.

« Tant mieux, tu pourras me contempler de ton bureau comme ça »

J'enlevais vite la flèche avant de finalement disparaître à mon tour. Une fois en leur compagnie, on se mit vite en direction de l'abri bien que je sois exténué par tous ses efforts, je me devais de nous maintenir à l'intérieur.
Une fois sortis de la ville, nous fûmes éjectés. Pour ma part, je n'en pouvais plus, alors Al' me pris sur son dos. Et à partir de ce moment je m'endormis d'épuisement.
A mon réveil, nous venions tout juste d'entrer dans l'abri. Ici, la renarde fut directement amenée dans la salle du docteur. L'accès y était bien évidemment interdit alors je me devais d'attendre à l'extérieur. J'en profitai pour aller dehors et regarder les étoiles. J'avais remarqué qu'Al' y était aussi mais aussi que ma blessure avait été recouverte. La seule personne à m'avoir touché depuis que je m'étais endormi était Al', facile à deviner que c'était lui qui l'avait fait.

« Merci... »

Il me fit un sourire tout en étant surprit puis rentra à l'intérieur.

Et beh... Tu m'en auras causés des soucis pour nos retrouvailles...




#ff6600 <= Code couleur de lorsque je pense.
#663300 <= Code couleur de lorsque je parle.
#660099 <= Code couleur de lorsque c'est mon ancienne partenaire qui parle.
#006600 <= Code couleur du médecin hybride qui nous accompagne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Jeu 15 Oct - 15:42



Sauvetage indispensable


d'une hybride en détresse



Feat Edward Wellbe


Lorsque je me réveillai enfin, j'avais le lointain souvenir d'une main caressant doucement mon pelage de renarde. Malheureusement, je ne pouvais pas être certaine que cela s'était réellement passé. Pour être totalement franche, je ne savais même pas où je me trouvais. L'air était différent, les odeurs et les sons aussi. Je me demandai si on n'avait pas profité de mon inconscience pour me déplacer, voire aussi pour me soigner puisque je me sentais un peu mieux. Pourtant, vu l'état dans lequel j'étais il devait s'être passé plusieurs jours sans que je n'ouvre les yeux.

Doucement, j'ouvris les yeux. Les couleurs qui m'entouraient étaient bien plus chaleureuses que celles qui m'avaient suivies depuis qu'une flèche s'était fichée dans ma poitrine. Mais une couleur en particulier attira mon regard. Je me concentrai pour que ma vue se fasse plus nette et ce que je vis était pire que le médecin en blouse blanche qui n'était pas loin, le dos tourné, pire que la douleur qui me lança quand je me mis à bouger... Du feu. Une montée d'adrénaline me fit lever d'un seul coup et sauter de la table sur laquelle j'avais été allongée. Mais quelque chose accroché à ma patte avant m'empêcha de continuer ma course. Sans ménagement, je l'ôtai, manquant de m'arracher les veines, avant de courir comme une furie à travers la grotte de l'abri éclairée par des torches enflammées. Dans mon esprit embrumé par la peur, la douleur et les souvenirs des derniers évènements, j'étais dans la grange qui prenait feu. Cela s'était passé plusieurs années auparavant, mais cela ne me vint pas à l'esprit. J'étais bien trop paniquée pour cela.

Plusieurs personnes tentèrent de m'arrêter alors que des voix criaient et communiquaient autour de moi. Je les évitai plus ou moins maladroitement, manquant plusieurs fois de me faire attraper. Puis, comme ce que je pensais être l'entrée fut bouché, je fonçai vers un trou assez grand pour que je puisse m'y engouffrer sans difficulté, et m'enfoncer assez loin pour ne voir que les pieds des personnes tentant désespérément et en vain de m'attirer de toutes les façons possibles et inimaginables.
Je ne grognai pas. Je ne grondais même pas. En réalité, j'étais silencieuse, hormis ma respiration difficile et sifflante après cette course effrénée.

L'adrénaline descendais doucement, mais sûrement. Je me sentis de plus en plus fatiguée et la douleur se fit sentir assez fortement pour que je ne veuille plus rien faire à part me coucher dans mon trou. Dans mon esprit plein de sentiments négatifs, un seul nom me vint : Edward.


© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Jeu 15 Oct - 17:00


Sauvetage indispensable
d'une hybride en détresse.


Edward & Mylène




Quelques jours passèrent, durant lesquels, je n'étais pas là, j'étais partis pour un contrat. Mais chaque matin ou nuit quand je le pouvais, je demandais l'état
de Mylène. Elle allait bien, son état était stable mais elle était inconsciente.

Puis, un jour, alors que je rentrais une fois le contrat fini, je vis Al' m'attendre devant l'entrée. Bizarre, ce n'est pas dans ses habitudes.
Je rentrais donc à l'intérieur, déposai le sac et c'est là qu'il me dit ceci :

« La renarde c'est réveillée »

Et d'un ton calme, je lui dis :

« Ah bon ? Pas trop tôt… Où est-elle ? »

Il fut un peu surpris de mon comportement mais il me montra du pouce, vers où elle était allée. Je me mis à aller dans cette direction et il m'accompagna. Puis, bizarrement, toutes les personnes sur le chemin étaient embêtées ou bouleversées et nous arrivâmes à une intersection entre un cul-de-sac et  une autre direction. Je m'arrêtai brusquement et fis le vide de tous bruits autour de moi, sauf un. Une respiration, la respiration d'une personne ayant du mal à respirer.
Je me mis à chercher alors un peu partout, sans trouver quoi que se soit, à mon plus grand regret. Je m'assis donc contre le mur, Al' fit de même mais en face de moi. De là, il vit un petit trou. Il ne fit aucun bruit me le montra avec un doigt. Je m'allongeai donc et regardai dans celui-ci et que vis-je ? Une jolie petite renarde engouffré dans le fond de celui-ci. Je dis merci à Al' d'un geste de la tête, qui partit par la suite.
Je m'allongeai donc la tête face au trou.

« Ton pelage est toujours aussi jolie, Lène ! »

Je me demandais si, malgré tous les indices que je lui avais donné, elle allait finalement se souvenir ou se rendre compte de qui j'étais.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Jeu 15 Oct - 22:55



Sauvetage indispensable


d'une hybride en détresse



Feat Edward Wellbe


Les pieds se firent de plus en plus rare, comme s'ils avaient tous abandonnés de venir me chercher. Je restai, pourtant, complètement paniquée. Puis, deux marches distinctes des autres vinrent vers moi. Je me terrai encore plus, tremblante. Cela s'arrêta pour ensuite reprendre et être remplacé par des corps posés sur la terre. Je ne saurai dire ce qu'il se passait, mais quelques minutes passèrent avant qu'une tête n'apparaisse à l'entrée du trou. Une tête dont je me rappelais comme étant un humain... mais aussi un ami qui avait tellement changé que je ne l'avais pas reconnu. Pourtant, je n'allai pas de suite vers lui. Je ne me sentais pas rassurée. Je le vis ensuite faire un signe avant de se retourner vers moi.

« Ton pelage est toujours aussi jolie, Lène ! »

Ce surnom... Seul ce garçon qui m'avait fait ce pendentif en tête de renard m'avait appelé ainsi. Seulement lui... Edward. C'était donc bel et bien lui. Comment avais-je donc fait pour l'oublier alors qu'il avait été si gentil envers moi? Honteuse, et anxieuse, je m'approchai avec lenteur. Ma blessure me faisait mal et ma respiration restait difficile. Rampant doucement, au rythme de mes maux, je m'approchais de ce visage d'ange en qui je faisais désormais confiance. Bientôt, je fus devant lui. Je le regardai quelques secondes de près avant de sortir mon museau, et seulement mon museau, du trou pour pouvoir donner quelques coups de langue à Ed' en gémissant doucement. Puis, je me remis à regarder mon environnement. Je compris par les roches, la terre couleur sable, et le fait que nous devions être sous terre, que j'avais été amenée à l'abri, près de ma forêt, de mon territoire... et de ma tanière. Mais, dans le même temps, je revis des torches enflammée. Apeurée par la vue du feu, je me reculais à nouveau dans le trou, tremblante. Malgré mes difficultés, je gémis doucement pour faire comprendre ma peur malgré le fait que je l'avais reconnu.


© code by Lou' sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Ven 16 Oct - 0:31


Sauvetage indispensable
d'une hybride en détresse.


Edward & Mylène




Je ne vis pas très bien dans le noir mais j'arrivais à parfaitement apercevoir ses yeux dorés, brillants dans cette pénombre. Après quelques secondes, elle s'avança doucement. S'arrêta et me regarda puis repris. Elle sortit seulement son museau et une fois ceci fait, elle me fit quelques coups de langues sur le visage tout en gémissant silencieusement et doucement.

« C'est bon ? Tu m'as enfin reconnue ? Tu en as mis du temps ! »
dis-je d'une voix basse.

Après cela, je me levai et attendis qu'elle sorte de ce trou mais au lieu de ça, après avoir regardé l'environnement, elle recula, tremblante et gémissante. Je ne compris pas très bien pourquoi elle avait autant peur. Puis en regardant autour de moi, je vis les seuls choses qui pouvait bien l'effrayer… les torches.
Je me mis donc en direction de celle-ci, les éteignant une par une en les jetant au sol. Je n'y vis plus rien, mais je savais à peu près où étais se fameux trous où elle s'était renfermée. Je mis alors mes mains en avant afin de tâter le mur. Une fois au bon endroit, je m'assis devant et attendis.

« C'est bon, j'ai tout éteins, tu n'as plus rien à craindre. »


Après quelques secondes, je me remis à parler, assez bizarrement comparé à mon comportement habituel.

« Tu n'as pas changée, toujours aussi jolie… par contre, je ne connaissais pas se côté voleuse ! »

J'étais heureux, heureux de retrouver cette amie que j'avais perdu il y a maintenant longtemps… peut-être trop.
Et dans un moment d'hésitation mais de joie, je glissai mes mains à l'intérieur de ce trou et la pris. Une fois fais, je l'attirai vers moi, aussi doucement et délicatement que je pus. Quand elle était sortie, je la mis sur mes jambes vu que j'étais en tailleur. Elle était donc dos à mes jambes et buste face à moi puis je la caressais faisant le plus attention possible à sa blessure.

« Tu n'as pas trop mal ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Ven 16 Oct - 2:14



Sauvetage indispensable


d'une hybride en détresse



Feat Edward Wellbe


Quelques instants passèrent sans que rien ne se passe réellement. Puis, j'entendis Edward se déplacer. J'espérai très fort qu'il ne m'abandonnerait pas là, qu'il ne partait pas loin. Soudain, la lumière émise par les torche faiblit progressivement jusqu'à disparaître totalement dans des bruits de morceaux de bois qui tomberaient sur le sol de pierres et de terre. Je ne comprenais pas... Que faisait-il donc? Et pourquoi?
Lorsque l'obscurité nous eut totalement englobés, j'entendis mon ami revenir vers moi. Je le vis, grâce à mes yeux habitués à la pénombre pour y vivre la plupart du temps, s'accroupir et tendre ses deux mains vers moi. Puis, quand il eut apparemment localisé l'endroit où j'étais réfugiée, il me dit :

« C'est bon, j'ai tout éteins, tu n'as plus rien à craindre. »

Lentement, je rampai à nouveau vers la sortie. J'étais (inutilement) anxieuse, mais la douleur de ma blessure n'était pas totalement innocente dans mes gestes maladroits et trop peu rapides par rapport à d'habitude. Pendant ce temps, j'entendis Ed' me parler d'une façon que je ne lui reconnaissais pas, mais qui n'en était pas pour autant désagréable :

« Tu n'as pas changée, toujours aussi jolie… par contre, je ne connaissais pas se côté voleuse ! »

Si seulement j'avais pu parler à cet instant, je lui aurai bien rétorqué que, personnellement, je ne me souvenais pas de lui comme étant un personnage froid et peu sympathique. Fort heureusement, j'étais toujours sous ma forme animale.
J'étais à mi-chemin quand je vis deux mains se glisser vers moi. Peu rassurée, malgré que je sache que j'étais seule avec lui, je me tendis et tentai de reculer. Il réussit tout de même à m'attraper avec douceur avant de m'attirer vers lui délicatement. Malgré cela, il me fit un peu mal, mais je fis comme si ce n'était pas le cas. J'avais supporté bien pire avant cela. Je pouvais bien faire comme si de rien n'était. Seules mes oreilles trahissaient mes maux par le fait qu'elles soient légèrement baissées. Par la suite, il m'installa sur ses jambes positionnées en tailleur et me caressa lentement.

« Tu n'as pas trop mal ? »

Moins mal que dans ma cage, à Jiyuu, je parvins à me souvenir de ce que je devais faire pour reprendre ma forme humaine. Alors, sans vraiment réfléchir plus que ça, je repris ma forme mi-humaine, mi-renarde. J'étais désormais assise sur les jambes de Edward, les oreilles légèrement baissées, et les joues rouges mouillées de larmes. Doucement, je fis :

- Pardon, Ed'... Pardon... Je ne voulais pas te dire toutes ces choses... Simplement, les humains m'ont fait beaucoup de mal et je ne peux pas leur pardonner de m'avoir fait subir tout ça...

Larmoyante, je portai mes mains à mon visage pour cacher mon mal être en espérant qu'il me pardonnerait. J'avais mal, mais je me souciai peu de la douleur. D'autres pensées me hantaient et me semblaient bien plus importantes que ça.


© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Ven 16 Oct - 9:54


Sauvetage indispensable
d'une hybride en détresse.


Edward & Mylène




Alors qu'elle était sur mes genoux, elle se retransforma, pleurant à chaude larmes sur ses joues rouges et derrière ses mains, essayant de les cacher.

- Pardon, Ed'... Pardon... Je ne voulais pas te dire toutes ces choses... Simplement, les humains m'ont fait beaucoup de mal et je ne peux pas leur pardonner de m'avoir fait subir tout ça...

Le même sourire revint sur mon visage. Je la vis, cette fois-ci en forme humain, elle semblait avoir maintenant confiance en moi et ne me fuyait pas, elle restait sur mes jambes. Je la regardais puis la pris dans mes bras sans réfléchir, j'étais heureux juste heureux.

« Ne t'excuse surtout pas ! tu ne peux pas savoir à quel point je suis content de t'avoir retrouvé après toutes ses années ! »

Alors que je la tenais dans mes bras, je me sentais faillir, la fatigue de ses missions accumulés dans l'espoir qu'à mon retour elle aille mieux, tout cela et d'autres me pesais d'un seul coup... sa vie était sauf et elle s'était souvenue de moi. Mes yeux se fermèrent doucement, mes bras devenaient plus lourds et mon corps eut tendance à partir en arrière. Je tentais aussi bien que je pus à la tentation de dormir ou de fatigue mais avant même que je ne pus finir ma phrase je m'endormis.

« Lène, je... »


Quelques secondes après, Al' arriva avec un petit sourire tout en étant gêné, parce qu'il savait le pourquoi de son endormissement mais aussi parce qu'il vit l'hybride sur moi. En s'approchant, il regarda la renarde tout en me prenant sur son dos.

« Je ne sais pas qui tu es, mais apparemment tu comptes énormément pour lui… je ne l'ai jamais vu dans cet état en cinq ans. Il est épuisé, il n'a pas arrêté de faire des contrats en essayant de penser à autre chose qu'à toi et sans doute, une fois que tu allais mieux, la fatigue qu'il a accumulé durant ce mois à dû lui tomber dessus d'un coup. »

Et alors qu'il se mit en route pour me ramener dans mon lit, il s'arrêta un moment durant lequel il lui dit ceci :

« Merci, merci pour lui et à toi… merci d'être là pour lui... »

Puis il repartit d'un pas lent et se mit à rire plutôt bruyamment.

« Si tu veux venir, tu peux, il y a aussi de la place auprès de son lit ! »

Il dit cela tout aussi bruyamment et d'un ton assez moqueur, il avait bien deviné ce que ressentait Ed' au sujet de la renarde et en profita pour la taquiner un peu.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Ven 16 Oct - 19:54



Sauvetage indispensable


d'une hybride en détresse



Feat Edward Wellbe


Soudain, je sentis deux bras m'entourer pour me serrer contre le torse de mon ami. Bien qu'un peu tendue, je me laissai aller contre lui, les oreilles basses. Je me sentais tellement honteuse, et tellement triste... triste qu'il soit un humain.

« Ne t'excuse surtout pas ! tu ne peux pas savoir à quel point je suis content de t'avoir retrouvé après toutes ses années ! »

Que pouvais-je donc lui répondre? De notre amitié d'antan, je me souvenais surtout du jour où il m'avait offert ce médaillon si cher à mon cœur parce qu'il m'avait été donné alors que je n'attendais plus grand chose de la vie. Pourquoi était-ce toujours lui qui me sauvait, et non l'inverse. Je lui devais tant et je ne savais même pas comment je pouvais le lui rendre.
Au bout d'un moment, je me rendis compte que son étreinte devenait moins forte, qu'il devenait tout mou. Et lorsqu'il parla, sa voix me parut si faible :

« Lène, je... »

Je ne sais pas si c'était moi qui fut lente à réagir, ou s'il s'était préparé à cette éventualité, mais Al' arriva pour soutenir Edward qui tombait en arrière avant même que je puisse émettre un son. Surprise par tout cela, je me mis très vite debout, faisant fis de ma blessure dont je refusais de me rappeler. Ne serait-ce que pour éviter de retourner voir un médecin. Tiens? Pourquoi ne le voulais-je pas à ce point?

« Je ne sais pas qui tu es, mais apparemment tu comptes énormément pour lui… je ne l'ai jamais vu dans cet état en cinq ans. Il est épuisé, il n'a pas arrêté de faire des contrats en essayant de penser à autre chose qu'à toi et sans doute, une fois que tu allais mieux, la fatigue qu'il a accumulé durant ce mois à dû lui tomber dessus d'un coup. »

Ces propos me firent rougir dans la pénombre. J'étais bien loin de m'imaginer à quel point je comptais pour lui... Cela me fit plaisir, mais j'étais tout aussi en colère. Pourquoi faire tant de choses pour moi? Je ne le méritait pas, et cet abruti aurait dû m'oublier bien avant de me revoir.
Le garde pris le jeune homme sur son dos, le portant comme s'il ne pesait rien, et fis quelques mètres avant de me dire :

« Merci, merci pour lui et à toi… merci d'être là pour lui... »

- Mais quel abruti... finis-je par marmonner en regardant la parois de l'abri.

Un rire qui résonna dans la pénombre retentit alors que la voix de Al' ajouta :

« Si tu veux venir, tu peux, il y a aussi de la place auprès de son lit ! »

Choquée, mal à l'aise et parce que je trouvais cela déplacé, je pris une grande et douloureuse inspiration avant de crier :

- Jamais, vous entendez, jamais je n'irais au chevet d'un abruti pareil!!

Ces mots, je les regrettai. Mais je ne pouvais pas vraiment faire machine arrière. Pour dire vrai, j'aurais bien voulu aller à son chevet, quitte à mentir sur mes vrais intentions. Mais il s'était dirigeait vers la lumière, et quelque chose me disait que ce n'était pas celle du soleil, mais celle des feux sur les torches. Je ne supportais pas de voir ne serait-ce qu'une petite flammèche. Alors des torches enflammées partout...
Assise contre le mur, les jambes serrées contre ma poitrine, je somnolais un moment. L'énergie que j'avais déployé était trop grande au vu de mon état. J'étais encore loin d'être rétablie. Mais je ne pouvais pas aller demander des conseils. Puis, comme si l'expression "La nuit porte conseil" disait vrai, j'eus une idée soudaine. Si je ne pouvais pas sortir par l'entrée principale, autant m'en créer une, non? Certes, j'étais blessée et je n'étais pas au top de ma forme pour creuser comme pour ma tanière, mais, avec un peu de chance, la terre serait plutôt molle et le sable du désert m'aiderait sur la fin.
Décidée à ne pas rester là Ad Vitam Æternam, je me transformai en renarde et repassais dans le trou dans lequel je m'étais réfugiée plus tôt. Ensuite, une fois au fond de celui-ci, je me mis à creuser vers le haut, en pente pour que je puisse avancer sans trop de problème. Instinctivement était le mot qui décrivait le mieux la manière dont je m'y prenais. Quoi de mieux que de se fier à un animal pour faire l'activité de cet animal?

Quelques heures passèrent. Je m'étais arrêté plusieurs fois à cause de l'épuisement et de la douleur. Je détestais paraître ou me sentir faible. Heureusement que j'étais cachée au regards de tous. Mais mes efforts furent récompensés : mon tunnel s'ouvrit sur le ciel étoilé de la nuit qui recouvrait le désert. Je sortis, heureuse d'être enfin à l'air libre, et m'étirai doucement pour ne pas me faire plus mal. Puis, d'un pas mal assuré, sans penser à reprendre ma forme humaine, je me dirigeai vers l'entrée de l'abri dont je m'étais éloignée. Quand je l'atteignis, je m'écroulai, épuisée.
Quelle fine équipe, je vous jure... pensai-je en me souvenant de mon ami qui s'était endormi alors qu'il me faisait un câlin.
Là, si j'avais été sous ma forme humaine, j'aurai rougit avant de me donner des claques.


© code by Lou' sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Sam 17 Oct - 0:20


Sauvetage indispensable
d'une hybride en détresse.


Edward & Mylène




Après quelques heures, alors que je me réveillai en sursaut, Al' me fit signe de me recoucher, que je le devais et que ma santé en dépendait. Mais comme à mon habitude, je n'en fis qu'à ma tête et me levai malgré son interdiction. Je pris ma veste et me dirigeai vers le lieux où j'avais laissé mon amie.
Je m'appuyais sur un mur puis à un autre à cause de cette fatigue incessante et une fois arrivé à l'endroit où je l'avais laissé sans le vouloir, je me mis à quatre pattes afin de regarder dans le trou. Cependant, je n'y vis personne. Je me mis donc à réfléchir et paniquer un peu refaisant le sens inverse tout en jetant à terre toutes torches que je voyais après avoir mieux inspecté le trou.
Mon chemin s'arrêta à la salle du docteur qui était proche de la sortie – ou de l'entrée, dépend de quel sens on le voit – puis j'entrai à l'intérieur de celle-ci. Il me regarda d'un air surpris et me posa des tas de questions sur Lène. Où elle était, ce qu'elle faisait et si elle pouvait revenir immédiatement. Je ne lui répondis pas, il profita de ma présence pour m'informer de sa santé, pour le moment très fragile. Je pris alors le médaillon puis sortis de l'abri encore plus inquiet qu'auparavant. Al' m'avait suivit et me dit alors d'une haute voix :

« Mais que fais-tu ? Une tempête se prépare ! »

Et merde ! Je devais la retrouver au plus vite ! Avant qu'il ne soit trop tard…

« Dans le trou, il y avait du sable au fond alors que celui-ci était consolidé avec l'humidité depuis maintenant longtemps, d'où le trou. C'était elle, elle a dû creuser un trou pour sortir ! »

Quelques secondes passèrent pendant lesquelles je la cherchai puis je repris la conversation.

« Je n'en suis pas sûr mais je crois par rapport à ses brûlures mais aussi à sa réaction que les flammes l’effraie au plus au point. »

Alors que je la cherchai, je finis par trouver une butte dans le sable. La tempête s'était levé, alors quand j'enlevais le sable de cette endroit, je la vis, avec quelques éraflures. Je la pris immédiatement dans mes bras et me mis en direction de l'abri me mettant dos à la tempête afin de mieux la protéger.
Une fois à l'intérieur, la fatigue pris le dessus, je me retrouvais à genoux, exténuer et n'ayant plus aucune force dans chaque parties de mon corps mais la tenant toujours dans mes bras. Quelques secondes après, Al' la prit de mes bras, me libérant ainsi de la douleur causé par la fatigue.

« Mets-la à l'abri qu'elle puisse se reposer »

Puis je mis à essayer de me lever, y mettant toutes mes forces pour suivre mes deux amis dans la salle du docteur. A l'intérieur, je pris une chaise et m'y installai, essayant de reprendre des forces du mieux que je pus.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Sam 17 Oct - 13:15



Sauvetage indispensable


d'une hybride en détresse



Feat Edward Wellbe


Quand j'ouvris les yeux, je sentis que mon environnement était différent que celui dans lequel je m'étais évanouie. Pourtant, il m'était familier. Les couleurs qui me sautèrent aux yeux me hérissèrent le poil alors que je comprenais enfin où je me trouvais : l'abri. J'étais revenue au point de départ. Et si je voyais aussi bien, c'était qu'il y avait du feu. Cette idée se confirma lorsque je levai les yeux en direction d'un mur. Paniquée, je me relevai en regardant tout autour de moi. Il y avait des torches partout, permettant une visibilité nécessaire pour que le médecin puisse s'occuper de ses patients (dont je faisais accessoirement partie). Je voulu partir, commençant à arracher le cathéter à l'aide de mes dents, mais deux paires de mains m'immobilisèrent me plaquant contre la table couverte de couvertures pour que je sois bien installée et me tenant la tête pour que j'arrête mon geste. Glapissant et grognant, je tentai de donner des coups de dents à tout ce qui m'empêchait de bouger comme je le souhaitais, et surtout fuir cet endroit. Le médecin tenta, avec le plus grand calme de me raisonner :

- Arrêtes, calmes-toi un peu. Tu vas finir par t'arracher les veines! Et si tu ne veux pas que ta blessure se rouvre, faut que tu te repose...

Il continua à ma parler ainsi, mais j'étais bien trop apeurée par les flammes des torches qui nous entouraient pour me calmer. Je continuai donc de me débattre bruyamment. Finalement, n'en pouvant plus de vouloir me contenir, même pour mon bien, le garde hybride héla Edward, assit non loin de là :

- Ed'! Je me doute bien que tu dois être épuisé, mais si tu ne dors pas je te serais reconnaissant de bien vouloir calmer cette furie!


© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Sam 17 Oct - 14:21


Sauvetage indispensable
d'une hybride en détresse.


Edward & Mylène




Alors que je commençai à m'endormir, j'entendis la belle bouger. Elle se leva, se débattit, mordit tout ce qu'elle put mordre, grogner ou bien glapit. Le docteur voulut la calmer :

- Arrêtes, calmes-toi un peu. Tu vas finir par t'arracher les veines! Et si tu ne veux pas que ta blessure se rouvre, faut que tu te repose…

Hélas, sans succès… mais il ne s'arrêta pas. Je m'inquiétai pour elle, mais je ne pouvais vraiment bouger. Malgré tout, je commençai à me lever et Al' me dit :

- Ed'! Je me doute bien que tu dois être épuisé, mais si tu ne dors pas je te serais reconnaissant de bien vouloir calmer cette furie!

Je finis par réussir à me lever et me dirigeai alors vers 'Lène. Elle était allongée et me mis face à elle. Je baissai la tête afin qu'elle soit face à la sienne et d'un air bien qu'épuisé, je lui fis un doux sourire.

« Eh… 'Lène, calme-toi, regarde moi… je suis là, t'as pas à avoir peur... »

A la fin de cette phrase, je pris le médaillon et le plaça ainsi que ma main à côté de sa tête et la caressa avec l'autre main.
Ma fatigue était de plus en plus présente, je m'abaissai au fur et à mesure que je la regardai. Mon regard se tourna par la suite vers le médecin, d'un air des plus épuisés.

« Peut-on éteindre quelques torches ? »

Il me regarda d'un air compatissant à ma fatigue mais n'eut le temps de rien dire ou faire, Al' avait jeté à terre, toutes torches sauf une qu'il prit et qu'il amena jusqu'à nous. Après ça, avant qu'elle n'eut peur, je mis ma veste par dessus ma tête, faisant comme un voile entre nous et le reste. Bien évidemment, la blessure était disponible et visible afin que le docteur puisse la soigner.

« Là, tu vois ? Plus de feu, plus de problème, juste toi et moi. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Sam 17 Oct - 19:31



Sauvetage indispensable


d'une hybride en détresse



Feat Edward Wellbe


Sur le côté, je vis un mouvement qui augmenta légèrement ma panique : je ne réfléchissais plus. Dans mon esprit, le feu était là et il fallait que je me sauve pour ne pas être brûlée vive. Malheureusement, Al' me tenait fermement pour que je reste couchée alors que le médecin tentai de s'approcher pour regarder ma blessure douloureuse et vérifier que je n'avais pas déplacé ou arraché à moitié le cathéter dans ma patte avant droite. Je le tenais à l'écart à coups de dents dans le vent.
Soudain, un visage s'approcha de moi. Je le connaissais, pourtant je ne sus pas mettre un nom dessus dès que je le vis. Je reconnaissais aussi son odeur. Mais j'étais bien trop paniquée pour faire une recherche olfactive. Ce dont je me rendis compte, par contre, c'était qu'au lieu d'avoir peur il semblait vouloir se reposer plus qu'autre chose. Cela ne l'empêcha pas de me sourire gentiment et de me dire doucement :

« Eh… 'Lène, calme-toi, regarde moi… je suis là, t'as pas à avoir peur... »

Tremblante, je le regardai en arrêtant de bouger. On ne lâcha pourtant pas la prise sur mon corps de renarde, ce qui m'immobilisait sur la table et mes couvertures. Avec des gestes lents, le jeune homme qui me regardait prit un objet qu'il me fit voir. Mon médaillon. Edward. Doucement, grâce à cela et les caresses de mon ami, je me calmai. Pour éviter de paniquer à nouveau, je me concentrai sur lui, ses traits, tentai de deviner la couleur exacte de ses yeux...
Après quelques instants, il se tourna vers le médecin qui était en train de s’affairer sur l'intraveineuse. Puis, d'une voix fatiguée, il lui fit une requête :

« Peut-on éteindre quelques torches ? »

Les mains qui me maintenaient en place se retirèrent puis, très rapidement, des bruits de morceaux de bois qui tombent à terre retentirent. Il fit de plus en plus sombre et une dernière source de lumière s'approcha. Avant que je n'ai pu voir de quoi il s'agissait, Edward m'enveloppa avec lui de son manteau et me murmura :

« Là, tu vois ? Plus de feu, plus de problème, juste toi et moi. »

Je me sentais honteuse. Il était si fatigué et je lui causai tant de soucis. Les oreilles baissées, j'émis un léger gémissement en lui léchant le nasion (zone entre les deux sourcils). Il était tellement gentil avec moi... Et j'étais si bête...
Pour éviter de causer plus de problèmes, je ne bougeai pas d'un yota alors qu'on tentai de s'occupait de ma blessure malgré la douleur et ma peur constante.


© code by Lou' sur Epicode


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Sam 17 Oct - 20:36


Sauvetage indispensable
d'une hybride en détresse.


Edward & Mylène




Ses oreilles se baissèrent et après un petit gémissement, elle me lécha. Durant le reste de l'opération, elle ne bougeait pas, elle n'avait rien fait à part me regarder, moi et ma gentillesse que j'avais tant de mal à montrer aux autres et qui pourtant… arrivait à sortir naturellement auprès de Mylène.
Durant, ce temps, sous la veste, je lui fis des caresses à la tête comme au ventre tout en continuant de la regarder. Une fois qu'elle fut fini, je m'avançais lui déposant un baiser sur son pelage, au niveau de la joue. J'enlevai la veste, la prit dans mes bras et lui mis mon avant-bras dans la gueule, n'ayant rien d'autre à disposition.

« A partir, de là, ça va être le plus dur, sois tu me mords et on te cautérise la plaie, sois tu ne le fais pas et tu auras le droit à une surprise. »

De toute façon, peu importe ce qui se passerait, elle y aurait quand même eut le droit. Alors, n'ayant pas assez de visibilité ou d'autres outils à disposition, le médecin prit la torche et l'approcha doucement de la renarde. Pour ma part, la fatigue me faisait déjà tellement souffrir, qu'elle me morde ou non, n'aurait rien changé alors je me contentais de lui sourire et de la tenir du mieux que je pus.

A la fin, les deux me regardaient, je leur rendis leurs regards et fini par m'écrouler littéralement. Je ne pouvais définitivement plus bouger avant un moment.

« Lène… On peut dire que depuis que tu es là, je ne me suis jamais autant donné... »


Un petit rire finit par sortir, plus par fatigue qu'autre chose.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Dim 18 Oct - 1:06



Sauvetage indispensable


d'une hybride en détresse



Feat Edward Wellbe


Pour essayer d'oublier les deux mains qui soignaient ma blessure en enlevant le sable qui s'y était infiltré, par exemple, je regardai mon ami. Lui-même me caressait la tête et le ventre. Si seulement j'avais assez d'énergie pour bouger, j'aurais certainement repris ma forme humaine pour lui dire d'arrêter, qu'il ne fallait pas qu'il profite de ma faiblesse pour faire tout ce qu'il voulait de moi... mais cela me permettait aussi d'oublier mes douleurs, mes peurs...
Ainsi, j'étais prête à m'endormir lorsque Edward me fit un bisou. Je ne réagis pas jusqu'à ce qu'il enlève la veste. Je commençai à paniquer, ouvrant ma gueule pour glapir, quand je sentis un bras s'insérer entre mes dents. Je me sentais bien trop faible pour réagir plus qu'en gémissant et en regardant tout autour de moi, suppliante. La voix de Ed' souffla à mes oreilles bourdonnantes :

« A partir, de là, ça va être le plus dur, soit tu me mords et on te cautérise la plaie, soit tu ne le fais pas et tu auras le droit à une surprise. »

Cautériser? Il était sérieux là?! Non! Je ne voulais pas avoir affaire au feu pour rien au monde!! Totalement paniquée, je bougeai légèrement en mordant fortement dans bras du jeune homme. Malheureusement je ne pus pas faire grand chose vu ma faiblesse. Je me sentais tellement mal que je fis rien d'autre que gémir, pleurant de peur et de douleur pendant que du sang chaud coulait dans ma bouche à cause de mes crocs plantés dans la chair. Surtout lorsque je sentis pour une nouvelle fois le feu lécher ma peau. A ce moment là ce fut pour moi comme un déchirement. Les souvenirs douloureux qui m'avaient autant fait haïr les humains me transpercèrent au même moment que les flammes vinrent aider la guérison de ma blessure.

Lorsque tout fus terminé, j'étais dans une demi-conscience qui rendait tout flou autour de moi. J'avais lâché le bras de mon ami qui était plus épuisé que jamais. Je m'en voulais, mais je ne savais pas ce que je pouvais faire pour me faire pardonner.

« Lène… On peut dire que depuis que tu es là, je ne me suis jamais autant donné... »

Ces quelques mots me déchirèrent le coeur. Je m'en voulais tellement... Je me fis donc une promesse : celle de ne plus jamais lui dire quand je serais blessée et de faire plus attention à ce que je faisais.
Ça va être dur... fut la pensée qui me traversa quand je fermai les yeux pour enfin m'endormir, à demi enveloppée dans les couvertures.


© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Ran
 
 
avatar
Messages : 303
Date d'inscription : 14/12/2012

Feuille de personnage
Maître/ Partenaire:: /
Hybrides:: /
Pouvoir:

MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   Mar 22 Déc - 16:54

Hello, hello ~

Si vous finissez un rp, il faut nous prévenir dans le sujet d'archivage afin de pouvoir justement l'archiver ~ Je le fais pour cette fois car c'est sûrement un oubli mais sinon prévenez nous ~

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sauvetage indispensable d'une hybride en détresse [Pv Edward Wellbe - FIN]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RESOLU] petit lapin en détresse
» tresse 15 lbs sur canne 12 lbs
» Histoire de la grande prêtresse Daphné
» Mumble : logiciel indispensable.
» Xuz Prêtresse Ombre aux longues oreilles [refusé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hybrid Knight :: 
Archives
 :: Archives :: Archives rps
-